Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mondial 2014: Toutes les "nouveautés" qu'il faut connaître


Sport
Vendredi 13 Juin 2014 - 21:25

Cette Coupe du monde au Brésil sera l'occasion pour la FIFA d'opérer quelques changements, dont certains constituent une petite révolution dans le chef de la fédé internationale.


Mondial 2014: Toutes les "nouveautés" qu'il faut connaître
Les arbitres du Mondial 2014 seront pour la première fois épaulés au Brésil par un dispositif vidéo, la fameuse technologie sur la ligne de but, qui doit permettre d'éviter l'énorme erreur du huitième de finale Allemagne-Angleterre lors du Mondial 2010. Vingt-sept juin 2010 à Bloemfontein. L'Allemagne mène 2-1 face à l'Angleterre en huitième de finale du Mondial sud-africain quand Frank Lampard expédie une frappe du droit. Son ballon touche la barre transversale de Neuer et rebondit nettement derrière la ligne.

L'arbitre uruguayen Jorge Larrionda ne valide pourtant pas le but et l'Angleterre s'incline finalement 4-1. C'est probablement ce jour-là que l'instauration de la " goal-line technology " est devenue une obligation pour le président de la FIFA Sepp Blatter, qui n'y a pourtant pas toujours été favorable. Dès le mois de juillet, son vœu était exaucé et le Board annonçait que la technologie sur la ligne de but serait utilisée lors du Mondial 2014, après une période de tests et deux expériences en tournoi pour le Mondial des clubs en décembre 2012 au Japon puis à la Coupe des Confédérations 2013 au Brésil.

Mondial 2014: Toutes les "nouveautés" qu'il faut connaître
Pour le Mondial comme pour la Coupe des Confédérations, c'est le système GoalControl-4D qui a été retenu. Il est basé sur l'utilisation de 14 caméras à haute vitesse installées dans le stade, sept pour chaque but, qui permettent de suivre la position du ballon en trois dimensions dès que celui-ci sera à proximité des cages. Si le ballon franchit complètement la ligne de but, un message est envoyé, théoriquement en moins d'une seconde, sur la montre de l'arbitre, qui recevra ce signal sous la forme d'une vibration et d'une alerte visuelle, rappellent nos confrères de RFI . L'homme en noir garde cependant le dernier mot pour valider ou non le but.

Ce système révolutionnaire (et coûteux, on parle d'un million d'euros !) permettra d'éviter des discussions infinies entre l'arbitres et les joueurs s'estimant lésés ou entre le ref ' principal et ses assistants. Il ne sera utilisé que pour la ligne de but. "OK pour la ligne de but, mais stop", avait notamment commenté Michel Platini, président de l'UEFA. "Après on va créer la technologie du hors-jeu, puis la technologie de la surface de réparation, etc. Pour moi c'est la fin du foot. Je ne crois pas en la technologie, je ne crois pas qu'elle dit toujours la vérité, je crois en l'arbitrage humain" , avait-il ajouté.

Mondial 2014: Toutes les "nouveautés" qu'il faut connaître
Un spray sur coup franc

Autre grand sujet de palabres entre le corps arbitral et les joueurs: le placement du mur sur coup franc. Celui-ci doit en principe se trouver à 9.15m du ballon. Mais l'équipe positionnée en défense en profite toujours pour grappiller quelques centimètres, l'air de rien. Il sera désormais impossible de gruger l'arbitre. En effet, il disposera lors de ce Mondial d'un spray spécial, qui lui permettra de tracer une ligne distincte là où le ballon doit être tiré, ainsi que juste devant l'endroit où doit se situer le mur, afin que celui-ci reste à la bonne distance.

Lui aussi testé au Mondial des clubs au Maroc, il a finalement convaincu les instances de la FIFA, qui a décidé de l'utiliser lors de cette Coupe du monde. Selon l'arbitre belge Franck De Bleeckere, la ligne disparaît en vingt secondes, ce qui laisse le temps au tireur de frapper le ballon avant que la ligne ne s'évanouisse. Déjà en vogue en Amérique du Sud, le spray magique va donc gagner les referees du monde entier... si toutefois ils le veulent bien. En effet, aucun d'entre eux ne sera obligé d'en faire usage.

Mondial 2014: Toutes les "nouveautés" qu'il faut connaître
Le cooling break

Tout comme le spray ne sera pas obligatoire, le cooling break sera lui aussi mis en place en fonction de la sensibilité de certains décideurs. Il s'agira pour eux de déterminer si la chaleur est suffisamment forte que pour accorder trois minutes d'arrêt complet du jeu, afin que les vingt-deux joueurs s'hydratent correctement. Le réglement prévoit deux pauses par match, une première aux alentours de la trentième minute, et une seconde vers le septante-cinquième.

Les organisateurs ont estimé qu'une chaleur égale ou supérieure à 32° était un bon barème, mais l'arbitre aura son mot à dire, en fonction du taux d'humidité notamment. Si la température est de 32° ou plus, le coordinateur de la FIFA et le délégué du match auront une entrevue, afin de décider si le match peut disposer de deux pauses "fraîcheur". Le verdict sera rendu une heure avant le coup d'envoi aux journalistes, ainsi qu'aux quatre arbitres. RFI précise en outre que les annonceurs pourront diffuser des publicités durant ce break. La FIFA sait décidément joindre l'utile à l'agréable...

Source:AFP
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter