Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mohammed VI : Le «roi sauveur» de la diaspora marocaine


Lu sur le web
Samedi 11 Août 2012 - 23:07

Une dépêche de l’agence officielle marocaine MAP fait le buzz de l’actualité du royaume chérifien. Et pour cause, elle nous informe qu’après enquête, le roi a ordonné la mise aux arrêt d’une brochette de gendarmes, douaniers et policiers des frontières, à la suite d’une série de plaintes adressées à son cabinet par de nombreux Marocains résidant à l’étranger (MRE), venus passer leurs vacances avec leurs familles au Maroc.


De nombreux marocains rentrent chaque année au pays pour les vacances
De nombreux marocains rentrent chaque année au pays pour les vacances
Ces derniers se sont récemment plaints des mauvais traitements que leur ont fait subir les autorités aux postes frontières.

«Sa Majesté le roi va suivre personnellement ce dossier, qui ternit l'image du Maroc et des Marocains, afin d'empêcher que de tels agissements nuisibles se reproduisent», annonce un communiqué du cabinet royal, publié par la MAP.

Ni le cabinet royal, ni l’agence MAP ne donnent plus de détails sur l’affaire, relève le site Yabiladi, qui parle d’ «un véritable coup de balai que vient de subir le corps de la sécurité nationale».

«La date et le lieu des faits mis en cause, ainsi que le nombre de personnes arrêtées, n’ont pas été fournis non plus», précise le site dédié à l’actualité des Marocains de l’étranger.

Le roi du Maroc a souvent recours à ce modus operandi, en agissant directement dans certaines affaires. Visites inopinées dans des orphelinats, où des enfants sont maltraités, destitution de tel ou tel responsable d’entreprises publiques à la suite à d’enquêtes diligentées directement par le Palais, etc.

Souvent d’ailleurs, le roi réagit au quart de tour lorsqu’il s’agit d’affaires en relation avec la communauté marocaine à l’étranger dont il se veut le protecteur. Une communauté qui, on le sait, est stratégique pour le pouvoir, que ce soit pour des raisons politiques, sécuritaires ou économiques.

Si une partie de l’opinion publique y voit une forme de sollicitude royale bienvenue pour ses sujets, beaucoup y décèlent aussi une manière pour le trône d’assurer la suprématie de la «monarchie exécutive» sur le gouvernement et les élus de la nation.

Un mode de gouvernance qui fait jaser sur la Toile, où l’expression est plus libre.

La dépêche MAP a ainsi suscité des commentaires critiques sur Internet:

«L’antre de la corruption, c’est le Palais lui-même», écrit en substance sur Facebook Salah El Ayoubi, un opposant du régime installé à l’étranger, très actif sur les réseaux sociaux qui souligne le silence assourdissant du monarque lorsque des affaires similaires, voire plus graves, éclaboussent son entourage immédiat.

«S'en prendre aux seconds couteaux et aux minables de la petite corruption, n'a jamais fait avancer les vélos de la lutte anti-corruption. Il se trouvera toujours quelqu'un pour reprendre le flambeau, arguant du fait qu'en "haut lieu", ce sont les "élites"qui donnent le signal», assène-t-il.

Lu sur MAP
Source: www.slatefarique.com
Mamoudou Kane


              


1.Posté par Farid Mnebhi le 12/08/2012 17:22

Le Roi du Maroc met personnellement le holà à la corruption

Le Roi du Maroc, conformément aux droits que lui confère la Constitution pour la protection des ressortissants marocains, a ordonné l’interpellation et la mise aux arrêts d’un nombre d’éléments de la Gendarmerie Royale, de la Police et des Services des Douanes, officiant aux postes frontières.

Cette décision Royale intervient après que ne nombreuses plaintes aient été transmises au Roi du Maroc par des Marocains Résidants à l’Etranger (MRE) relatives à des comportements immoraux de certains fonctionnaires de l’Etat lors de leur passage aux postes frontières.

Face à cette recrudescence de plaintes, le Souverain marocain a décidé de convoquer une réunion d’urgence à laquelle étaient présent les Ministres de l’Intérieur et de l’Economie et des Finances, le Général de Corps d’Armée, Commandant de la Gendarmerie Royale et les Directeurs de la Sûreté Nationale et des Douanes et Impôts Indirects pour prendre les mesures qui s’imposent en la matière.

A la lecture des plaintes envoyées par les MRE à leur Roi, via le Cabinet Royal ; il ressort que de nombreux marocains rentrant au Maroc pour des vacances ou pour des raisons professionnelles sont systématiquement l’objet de mauvais traitements, d’harcèlements et victimes de corruptions pratiquées par les membres de forces de sécurité, policiers, gendarmes et douaniers, lors de leurs passages, aux ports et aux postes frontières terrestres du Royaume.

Aussi le Souverain marocain, usant de Ses droits constitutionnels, avait ordonné l'ouverture d'une enquête, portant sur ces comportements frauduleux de corruption et de harcèlement, exercés par des membres de services de sécurité affectés auxdits postes frontières à l’encontre des MRE.

Les résultats des investigations ont conduit le Roi à ordonner l'interpellation de plusieurs membres des services de police, de la douane et de la Gendarmerie Royale qui seront déférés devant la juridiction compétente et pris des mesures d’urgence afin que ces faits nuisibles ne se reproduisent plus.

De plus, afin de protéger les droits de citoyens marocains résidants à l’étranger, le Roi a décidé de suivre personnellement ce dossier.

Cette implication personnelle du Souverain marocain prouve, si besoin est, que le Roi est, et reste, constamment à l’écoute de son peuple, où qu’il se trouve, qu’il entoure de sa protection et de sa bienveillance.

Elle est également un message au Gouvernement Benkirane pour qu’il se mette rapidement et sérieusement au travail afin d’éradiquer cette gangrène qu’est la corruption qui sévit encore au sein de certains services de l’administration marocaine.

A noter que cette décision Royale constitue également un deuxième message envoyé par le Souverain marocain à son Premier Ministre sur ce sujet après celui contenu dans le discours du Trône

Aussi, il devient urgent pour le Premier Ministre de se mettre au travail pour réformer la justice et proposer des outils de droits idoines et efficients pour empêcher que de tels agissements ne se répètent. Des comportements nuisibles qui portent atteinte à l’image du Maroc à l’extérieur et à l’honneur des marocains.

En vous demandant de bien vouloir publier ce papier. Une réponse par courriel à cette demande serait appréciée. Cordialement. Farid Mnebhi.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires