Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mohamed Ould Abdel Aziz réélu, faut il pleurer ou en rire Hum ?


Tribunes
Vendredi 4 Juillet 2014 - 21:40

Les chiffres sont impressionnants au point de cafouiller nos chevronnés mathématiciens du fameux « conseil constitutionnel » qui voulait rajouter sa touche professionnelle dans le domaine pour rendre les choses encore plus belles, alors il fallait gonfler le taux de participation à 56%, le score lui est plus qu’éloquent, il fait rêver tous les démocrates du monde presque 82% de suffrage exprimer en « faveur » du candidat à sa propre succession « ré-ré-élu » au premier tour sans tambour ni explosion de joie dans les rues de la capitale et ailleurs dans le pays.


Mohamed Ould Abdel Aziz réélu, faut il pleurer ou en rire Hum ?
N’est ce pas un signe qui ne trompe pas? Tout cela aurait dû passer inaperçu mais les résultats de certains bureaux de votes ont vite révélé la supercherie. Des bureaux de votes avec un taux de participation à 100%, zéro bulletin nul, zéro abstention, puis viendra les 100% de voix en faveur du seul candidat à sa propre succession comment peut on trouver cela normal dans une élection libre et transparente ? Dans certains bureaux de votes, les grands-gros -gras spéciaux électeurs se sont transformés en milliers de voix en faveur du candidat Abdel Aziz accompagnés des youyous dans les fins fonds de nos ruralités.

Ces électeurs spéciaux sont ministres, directeurs, ONG déguisées, des imams-« érudits » qui ont négocié avec « Dieu-Aziz » du gros part HALAL de la spoliation des terres des pauvres déshérités habitants des quartiers périphériques de la capitale Nouakchott alors peut on être fier de cette démocratie Mauritanienne ? Justement à propos des spoliations de terres, souvenez-vous des militants des droits de l’homme croupissent en prison après avoir voulu défendre des pauvres contre la volonté du jadis président « des pauvres » la spoliations en grande envergure orchestrée au plus haut sommet de l’état, pourvu que les élections soient remportées à tout prix à l’exemple de : Dah Ould Boussahab sorti fraichement de la prison avec des graves séquelles, Hanna Mboïrick un étudiant au Sénégal venu voir ses parents et Cheikh Ould Vall avait cherché en vain à défendre sa propre mère restent séquestrer depuis des mois contre toute attente.

Que dire de cette opposition boycottiste malgré les menaces ouvertes de l’ancien président du Comité militaire pour la justice et la démocratie (CMJD) très amère, l’incontournable ex-directeur de la sureté de l’état sous le régime de Taya qui connait bien son cousin président Ould Abdel Aziz ? D’ailleurs certaines voix disent Aziz doit tout son salut à cet homme, est ce que vrai ? Le mystère dans le mythisme reste entier entre ces deux hommes qui n’ont pas l’air de s’apprécier! Faut-il le prendre au sérieux où se tordre de rire ? En tout cas l’homme serait dans un second état d’amertume irréversible au vue des résultats de l’élection présidentielle. Le Joker de la COD aurait-il compris enfin qu’il a perdu définitivement la farce-face ? Il ne peut ignorer la puissance des gros bonnets exhibitionnistes des liasses billets de banque lui même ayant servi à cette tragique comédie d’exhibitionniste de cette machine infernale « d’élections à la mauritanienne» pendant des décennies sans jamais se plaindre dont il connait parfaitement le secret.

Pourquoi se contenter à dénoncer la fraude sans nous donner le « secret » de cette machine dévastatrice de notre jeune démocratie ? Vous n’avez pas à boycotter, les mauritaniens n’ont plus le goût du vote à cause de la non transparence des élections dans laquelle vous avez initié tous nos politiciens qui végètent du côté pouvoir depuis en 1992. « Obtenir 81% ça rappelle les tristes périodes des années 1960 et 1970, les scores de « Papa Doc » et de « Bébé Doc » et donc un retour au temps où les Etats africains étaient gérés par un parti unique. Ces élections, c’est une comédie, plutôt une tragi-comédie. Tout ce qui arrivera à compter d’aujourd’hui sera considéré comme illégal. Je n’accepterai jamais le fait accompli, je refuse la continuité d’un coup d’Etat.

C’est une situation immorale. Il faut trouver une solution définitive au pays, pas négocier une solution à la sauvette avec un individu qui est au pouvoir parce qu’il veut s’imposer par la force. Tôt ou tard toutes les solutions sont ouvertes, le coup d’Etat, la rue, ou un vide politique qui demain ou après-demain peut être dangereux pour le pays. » Signé Ely Ould Mohamed Vall ancien président mauritanien RFI repris par cridem Les félicitations du président Français le plus impopulaire dans l’histoire de la France vient réconforter l’idée que l’Elysée n’a pas d’amis mes des intérêts à défendre.

Les boycottistes ont joué la chaise vide et ils ont perdu sur tous les plans. S’ils ont cru naïvement que la France, l’Union Européenne qui siège avec le brouhaha des skinheads européens qui ne veulent pas entendre parlé du continent Africain, le monde occidental en général, sans parler du monde arabo-islamique qui est lui complètement hostile à l’idée même de la démocratie allaient brandir l’illégitimité des élections parce que l’opposition n’a pas participé avec l’argument les élections ne seront pas transparentes comme vous laissez entendre, c’était sans compter sur l’impopulaire pépé Hollande. Il va directement au but sans tourner sans contour, seule la lutte contre le terrorisme est la priorité de la puissance coloniale selon ces propos. « Je salue l'action déterminée que vous menez dans la lutte contre le terrorisme et pour la sécurité de la Mauritanie comme de la région, dans le cadre notamment de votre Présidence de l'Union Africaine.

La France continuera à vous apporter tout son soutien en ce domaine. » Désormais la seule question que chuchote les douces lèvres de l’opposition comme le pouvoir, serait de savoir que va faire le président Aziz de son challenger prix des droits de l’homme des nations unies 2013, Biram Abeid qui occupe la seconde place de l’élection présidentielle? Comment le pouvoir va ignorer la force d’IRA et le RAG ? L’impopulaire Biram selon le pouvoir est désormais bel et bien populaire quoique dise les hommes du pouvoir actuel ; comment peut on continuer à maintenir 9% de la population dans l’illégalité sans droit ni reconnaissance? Le danger est là en négligeant 9% de nos compatriotes déterminés à venir au bout d’un changement quelque soit le prix à payer. Qui vit, verra inchallah. Que Dieu accompagne les Mauritaniens dans cette dure épreuve, bon ramadan à tous et toutes.

Sidi Ould Dah
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter