Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mohamed Ould Abdel Aziz : J’inaugure, donc je suis


International
Jeudi 29 Novembre 2012 - 13:38

Depuis son retour de Paris, Samedi 24 novembre dernier, le président Mohamed Ould Abdel Aziz enfile les entretiens et les inaugurations, comme s’il voulait prouver à ses adversaires politiques que leur pronostic sur sa santé est nul. "J’inaugure, donc je suis" pourrait être la devise de cette seconde vie politique de Mohamed Ould Abdel Aiz qui vient d’adresser à l’opposition un message clair : "réveillez-vous et débarrassez vous de vos chimères". De quoi édifier, selon ses partisans, la COD qui a trop misé sur sa situation médicale.


Le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz lors de l'inauguration le lundi 26 novembre à El Mina (Nouakchott) d'une nouvelle usine électrique.
Le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz lors de l'inauguration le lundi 26 novembre à El Mina (Nouakchott) d'une nouvelle usine électrique.
Mohamed Ould Abdel Aziz est arrivé à Nouakchott samedi 24 novembre 2012. L’accueil populaire qui lui a été réservé a dépassé tous les pronostics. Plusieurs centaines de mille. Telle est l’évaluation la plus prudente qu’avancent certains compteurs, alors que les partisans enivrés, parlent d’un million de personnes présentes à l’accueil. De quoi requinquer et fouetter l’amour propre d’un homme que ses adversaires politiques donnaient pour mourant.

Comme pour prouver à ses détracteurs qu’il est au meilleur de sa forme, Mohamed Ould Abdel Aziz a enfilé dès son retour les audiences, recevant tour à tour les ambassadeurs de France et du Japon. Auparavant, il avait présidé le conseil des ministres, avant d’enfourcher la monture des inaugurations. Ce fut d’abord le lancement de deux centrales électriques à Nouakchott d’une capacité de 130 MGW et qui ont coûté la bagatelle de 59 Milliards d’UM. L’une des centrales, de 120 MGW de capacité fonctionne au mazout et au gaz pour 50 Milliards d’UM, sur financement du FADES, de la Banque islamique et du budget mauritanien. La deuxième centrale, d’uen capacité de 15 MGW a coûté 9 Milliards d’UM entièrement financé par les Emirats Arabes Unies. Cette réalisation électrique, l’une des plus grandes de la région ouest africaine, permettra selon le ministre du Pétrole au cours de son discours, d’assurer l’autosuffisance énergétique de la Mauritanie. Le surplus sera même vendu au Sénégal et au Mali.

Hier, le président Mohamed Ould Abdel Aziz a inauguré une autre centrale électrique au Wharf. Cette vivacité dont le président a voulu faire montre constitue un message clair qu’il adresse à la Coordination de l’opposition démocratique (COD), laquelle au cours d’une conférence de presse qu’elle a animé dimanche dernier a réitéré sa certitude que Mohamed Ould Abdel Aziz est encore malade et qu’il est incapable physiquement de poursuivre son mandat à la tête du pays. En effet, au cours d’une interview qu’il a accordée à Al Jazzira et à RFI, il a rejeté la demande formulée par la COD exigeant sa démission. Selon lui, l’opposition peut continuer à spéculer autant qu’elle le voudra et exiger son départ, mais qu’il n’existe qu’un seul moyen pour assouvir son ambition et cela passera par les urnes. Ould Abdel Aziz a critiqué l’action de l’opposition tout au long de l’incident de sa blessure et pendant son absence pour soins à Paris. "Cette opposition n’est pas constructive" dira-t-il, car d’après lui, les rôles sont clairement déterminés dans toute démocratie, une opposition qui contrôle l’action du gouvernement et critique positivement d’une part et de l’autre, une majorité qui gouverne.

Enfin, Mohamed Ould Abdel Aziz avait tenu à faire entendre aux leaders de l’opposition qu’en tant que citoyen, les toutes les opportunités leur sont offertes, mais qu’il n’y a qu’une seule porte pour arriver au pouvoir, les suffrages récoltés aux termes d’élections libres et transparentes. "Il est anormal de prendre part à un suffrage et de nier par la suite les résultats quand elles vous sont défavorables". Persifleur, Mohamed Ould Abdel Aziz a ensuite demandé à l’opposition de se réveiller et de sortir de ses rêves.

Cheikh Aïdara
Pour l'authentique
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire