Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mohamed Ould Abdel Aziz : Evacuation à Paris, et deux officiers au trou


Actualité
Dimanche 14 Octobre 2012 - 15:21

Le président mauritanien a été évacué vers Paris aux alentours de 9h30 ce matin. parallèlement, deux officiers ont été arrêtés.


Dans une déclaration télévisée, le président Aziz a rassuré les mauritaniens sur son état de santé, indiquant qu’il n’y a pas de quoi « s’inquiéter ».

Deux officiers de l’armée mauritanienne accusés d’avoir tiré sur le président Ould Abdel Aziz ont été arrêtés quelques heures après l’incident.

Le président mauritanien a été blessé par balle dans la soirée du samedi 13 octobre vers la localité de Tweila à environ 35 km au nord de Nouakchott sur la route d'Akjoujt.

Des sources citées par Alakhbar racontent que le président était à bord d’une voiture particulière de marque V8. Il était en compagnie de son cousin, Ahmed Ould Abdel Aziz. Les deux sortaient, comme tous les weekends, dans les environs d’Akjoujt.

Au retour à Nouakchott, ils refusent de s’arrêter au poste de contrôle situé à 35 kilomètres de la capitale. Deux officiers de l’armée en poste leur lancent un premier avertissement. Aziz et son cousin continuent leur discussion et refusent toujours d’obtempérer. Les officiers tirent sur la voiture, et celle-ci quitte la route principale et emprunte une autre secondaire.

Les deux officiers utilisent un véhicule civil pour embusquer la voiture en fuite. Ils réussissent à la ramener sur la principale. Mais la voiture présidentielle refuse une deuxième fois d’obtempérer. Elle essuie des tirs à balles réelles. Le cousin du président est épargné, le président est lui atteint dans des parties inférieures du corps.

Ould Abdel Aziz réussit à dépasser les deux tireurs avant de céder le volant à son cousin. Il appelle enfin ses gardes qui étaient derrière à une distance de quelques kilomètres. Il leur ordonne d’arrêter les deux officiers. Ces derniers seront conduits dans un camp militaire au nord du pays.

Quant au président, il a été évacué ce matin en France à bord d’un avion français médicalisé. Il a auparavant subi une intervention chirurgicale à l’hôpital militaire de Nouakchott où il était admis pendant plus de dix heures. Avant son départ, il a apparu sur la télévision officielle à côté du chef d'Etat Major de l'Armée et rassuré les mauritaniens sur l’état de sa santé.

Avec agences
Mamoudou Kane


              


1.Posté par salim le 15/10/2012 12:51
Ces 2 officiers sont fait leur travail. La région est infestée de terroristes.
La faute incombe au président mauritanien qui aurait du s'arrêter. Ce qui est arrivé au président fait suite à son manque de respect aux injonctions des militaires à un barrage.

Président ou pas président il doit se soumettre aux contrôles comme tout le monde. Surtout qu'il circulait d'une façon anonyme, ou rien ne laissait entrevoir qu'il s'agit du président au volant de la voiture.










Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires