Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Ministère des affaires islamiques : Limogé pour des propos pro-esclavagistes


Tribunes
Vendredi 13 Juillet 2012 - 16:20

Un certain Ahmed Ould Ehel Daoud, conseiller du ministre des affaires islamiques a été limogé jeudi 12 juillet 2012. D’après certains médias, ce jeune homme a été sanctionné pour ses propos sur « le négoce des personnes non libres ».


Autres articles
Ministère des affaires islamiques : Limogé pour des propos pro-esclavagistes
Propos tenus sur les ondes de la Radio Coranique de Mauritanie lundi 9 juillet 2012 et qui ont scandalisé le député Mohamed El Moustapha Ould Bedredine de l’Union des Forces du Progrès et les militants de l’Initiative pour la résurgence du mouvement Abolitionniste qui ont fait un sit-in devant la radio Mauritanie.

Cette sanction, si c’en est une, est à inscrire comme un des effets d’une pression exercée par les militants anti-esclavagistes sur la société et ses dirigeants. Depuis qu’ils ont fait incinérer des livres, Biram et ses compagnons ont réussi à bousculer cette fierté qui a caractérisé les mauritaniens. Aujourd’hui, la parole se libère progressivement. « Je ne trouve pas nécessaire d’enseigner les textes relatifs à l’esclavage dans le vigh malékite » a dit un membre du haut conseil islamique.

Avant lui, après l'arrestation des activistes d'IRA, d’autres érudits avaient pris la parole pour relativiser la mauvaise interprétation du geste enflammé des militants d’IRA vis-à-vis de livres jugés apologistes de l’esclavage. C’est dire qu’à quelque chose, malheur est bon ! Osons croire que désormais plus personne ne s’évertuera à faire l’apologie de l’esclavage sous couvert d’Islam !

Kissima
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter