Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mines : Une raffinerie d'or au Mali en 2013


Economie
Mardi 25 Septembre 2012 - 14:15

Une coentreprise composée de la société Swiss Bullion et du malien PAMBC veut investir 45 millions d'euros pour construire la toute première raffinerie d'or du Mali.


La nouvelle raffinerie portera le nom de « Kankou Moussa », du nom de l’empereur dont la générosité fit vaciller le cours de l’or à La Mecque en 1324. © Swiss Bullion  La nouvelle raffinerie portera le nom de « Kankou Moussa », du nom de l’empereur dont la générosité fit vaciller le cours de l’or à La Mecque en 1324.
La nouvelle raffinerie portera le nom de « Kankou Moussa », du nom de l’empereur dont la générosité fit vaciller le cours de l’or à La Mecque en 1324. © Swiss Bullion La nouvelle raffinerie portera le nom de « Kankou Moussa », du nom de l’empereur dont la générosité fit vaciller le cours de l’or à La Mecque en 1324.
Troisième producteur d’or en Afrique derrière le Ghana et l’Afrique du Sud, le Mali va pouvoir créer plus de valeur ajoutée sur son territoire grâce à la construction d’une raffinerie d'or. Située dans l’enceinte de l’aéroport international de Bamako-Sénou, cette unité d’une capacité mensuelle de 20 tonnes sera mise en oeuvre par une coentreprise entre Swiss Bullion Company et Pan African Minerals Beneficiation Consultants (PAMBC). Les travaux, dont le coût est évalué à 45 millions d'euros, doivent commencer en novembre pour une livraison avant la fin 2013. Les promoteurs du projet espèrent créer 500 emplois directs.

Une production d'or attendue de 106 tonnes

Malgré la crise politique, les perspectives aurifères du Mali sont au beau fixe avec plusieurs mines en cours d’ouverture ou bien dont la durée de vie a été prolongée. Selon Abdoulaye Pona, président de la chambre des Mines du Mali, cité par Xinhua, l’agence de presse chinoise, « la production industrielle annuelle attendue est de 106 tonnes d’or dès 2013, y compris les 50 tonnes réalisées par les huit premières mines du Mali, auxquelles viendront s’ajouter les 6 tonnes de Wassoul’Or et les 50 tonnes annuelles de la nouvelle mine de Gounkoto ». La raffinerie aura pour vocation de transformer, valoriser et commercialiser des matières minérales et des métaux précieux en provenance aussi bien du Mali que des pays de la sous-région.

Présentée comme la première raffinerie conçue et réalisée par des Africains, la structure portera le nom de « Kankou Moussa », du nom de l’empereur dont la générosité fit vaciller le cours de l’or à La Mecque en 1324.
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires