Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Messoud Ould Boulkheïr: La troisième voie


Actualité
Samedi 29 Septembre 2012 - 14:16


Messoud Ould Boulkheïr: La troisième voie
L’initiative de Messaoud Ould Boulkheïr, visant à ramener les belligérants politiques, les deux extrêmes, radicaux ou radicalisés de la Majorité et de  la Coordination de l’Opposition Démocratique, autour d’une table, sous l’égide d’une force centrale, justement, la sienne,  la Convergence pour une Alternance Pacifique, C.A.P, ressurgit, aujourd’hui, naturellement , sur une scène politique marquée par la léthargie et l’essoufflement. Un nouvel espoir ? Une troisième voie imparablement consensuelle et salvatrice, pour le pays ?  Un cap nouveau pour des partenaires qui ont perdu le leur, depuis quelque temps ?

Le président de l’Assemblée Nationale, Ould Boulkheïr,  semble, en tout cas, être déterminé, aujourd’hui,  à mettre de la forme sur ce qui n’était, la fin du printemps dernier, qu’une proposition orale, un projet informel, une  tentative, presque vaine, de pacifier une scène politique exacerbée. 

Aujourd’hui, le discours, ‘’ Dégage Aziz’’,  jusqu’ici, entretenu par la C.O.D, apparaît bien excessif, irréaliste et irréalisable. Aujourd’hui, Mohamed Ould Abdel Aziz, dont le système souffre d’un dysfonctionnent, ne serait-ce que sur le plan constitutionnel, avec un Parlement légiférant, en dehors du temps réglementaire, des échéances électorales, reportées,  à la Saint glinglin, serait, objectivement, preneur de toute voie consensuelle. 

Tel serait,  peut-être, le constat que se fait Messaoud de la scène politique. C’est pourquoi, il faut foncer, évoluer, monter d’un cran. On y serait. Messaoud serait, en personne, en train de rédiger le contenu de son projet. On parlerait d’un document. Où, l’opposant charismatique argumenterait ‘’ sa feuille de route’’ par un contexte social, enclin à l’implosion, avec un rappel de la situation conflictuelle au Mali voisin. Tout en insistant sur les erreurs commises de part et d’autre, côté pouvoir et côté opposition radicale, la C.O.D, entendons-le. On serait même dans les préparatifs de ce qui s’apparente à une présentation solennelle, la semaine prochaine, au palais des Congrès, réservé, d’ores et déjà, à cet effet. 

L’analyse faite par Ould Boulkheïr nécessiterait bien la formation d’un gouvernement d’union nationale. Qui allait prendre en charge, entre autres questions, la tenue d’élections législatives et municipales, en vue. 

On est fixé, ou presque, sur la position du président de la République sur le projet de Messaoud. Ce dernier, l’a même dit publiquement, dans un point de presse, il y a quelques jours.  ‘’Mohamed Ould Abdel Aziz est véritablement ‘’une boîte fermée’’, disait-il, pour traduire une expression hassaniya, exprimant, ainsi,  la difficulté d’entretenir des rapports constants et positifs avec Mohamed Ould Abdel Aziz. Même s’il n’est pas assimilable à ‘’une boîte fermée’’, il est, sans nul doute, ‘’une boîte noire’’. En quelque sorte, une solution pour l’avion-Mauritanie, dont le crash, est survenu, à une date récente ou ancienne, c’est selon. Chacun a sa propre date repère. 

Mais, il faut rappeler tout de même que la position adoptée, jusque-là, par Mohamed Abdel Aziz, vis-à-vis de l’initiative d’Ould Boulkheïr, pourrait bien être révisée à la lumière de l’évolution formelle du projet. 

Un centre élargi

Surtout que certains partis, quoique  marginaux, de la majorité seraient déjà en pourparlers avec Messaoud. Et, bien prêts à s’embarquer avec lui dans cette affaire. En plus d’autres leaders de syndicats et de la société civile. D’autres pans même de la C.O.D ne seraient pas loin de s’associer à une forme définitive et pertinente. 
Quant à la règle générale retenue par la coordination de l’opposition démocratique à l’adresse de Messaoud, elle est plutôt pragmatique. C’est un ancien compagnon qu’il ne faut jamais perdre une seconde fois. L’accompagner et ne point l’abandonner au profit de leur adversaire. 

L’initiative de Messaoud serait, aussi, pour la C.O.D, un espoir surgissant dans un moment critique et d’essoufflement de sa lutte. Une opportunité à saisir. Donc. 

Si Mohamed Ould Abdel Aziz devait tirer les leçons d’un entêtement peu porteur, qui ne fait pas avancer les choses. Réducteur, de surcroît, pour son action qu’il ne cesse de vanter, une relecture moins dépassionnée de l’initiative de Messaoud le conduirait, peut-être, à un repositionnement nouveau. 

Repositionnement embrassant celui d’une C.O.D, désormais, plus assagie. Une sagesse qui parle à une autre sagesse. C’est bien plus responsable. C’est encore plus réaliste. 

AVT
Pour Biladi


Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires