Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Messaoud mobilise pour son initiative


Actualité
Dimanche 11 Novembre 2012 - 15:15

Le domicile du président de l’Assemblée nationale et de l’Alliance populaire progressiste, Messaoud Ould Boulkheir, a refusé du monde, dans la nuit de mardi. L’homme qui se bat depuis plusieurs mois pour faire accepter une initiative de sortie de crise, recevait des dirigeants de partis politiques et des représentants de la société civile ainsi que de l’Association des Maires de Mauritanie qui soutiennent son initiative. L’objectif d’une telle rencontre était de présenter la proposition, revisitée, et de voir dans quelle mesure on pouvait en accélérer la cadence.


Messaoud mobilise pour son initiative
Et l’on peut dire que le président Messaoud a mis à profit le temps de " vacance politique " actuel, entre le Ramadan et les deux grandes fêtes musulmanes (Id el vitr et Tabaski) pour expliquer, sensibiliser et mobiliser autour de ce qu’il considère comme la seule sortie possible de la crise. Une conviction rendue encore plus grande avec l’incident de " Tweila " qui a failli coûter la vie au président Mohamed Ould Abdel Aziz dont l’absence prolongée en France complique encore la donne politique en Mauritanie et confère plus de poids à l’initiative de Messaoud.

C’est d’ailleurs un tel contexte politique à l’horizon bouché qui explique l’élan de soutien à cette initiative et la présence à la réunion de lundi soir de participants venant de toutes les chapelles politiques en Mauritanie, à part la COD, qui dit avoir décidé de surseoir à l’examen de l’Initiative pour des raisons sans doute fortement liées à la conférence de presse de Messaoud la veille du meeting de l’opposition radicale.

Toutefois, les présents à cette rencontre (Ethmane Ould Cheikh Eboul Maaly, président du parti " Al Vadhila " et président en exercice de la Coalition des partis de la Majorité, Boidiel Ould Houmeid, président du parti " Al wiam ", Abdesselam Ould Horma, président du parti " Sawab " Yahya Ould Ahmed, Waghf, président du parti Adil, Moustapha Ould Abeiderrahman, président du RD, Kane Hamidou Baba, président du MPR, Mahfoud Ould Deddach, pour l’Appel de la Patrie, Sarr Ibrahima, pour l’AJD/MR, Ahmed Ould Hamza, pour l’Association des Maires de Mauritanie (AMM), Seyed Ould Abdallahi, secrétaire général de l’UNPM pour) Abdallahi Ould El Mounir pour For Mauritania, Mohamed Salem Ould Dah, pour la société civile, Mamadou Sarr, au nom du regroupement des organisations de défense des droits de l’homme (AVOMM) ont entériné, à l’unanimité, l’initiative comme solution possible - et peut être unique à la crise.

Ils ont seulement poussé le président de l’Assemblée nationale à attendre le retour au pays du président Ould Abdel Aziz pour la présenter officiellement comme feuille de route à la classe politique, dans son ensemble, et à l’opinion publique nationale dont l’avis, en tant que groupe de pression important, compte. En attendant donc cette présentation officielle, les soutiens de l’initiative du président de l’Assemblée nationale ont décidé d’envisager la mise en place d’une commission de coordination et de suivi dont la composition devra être connue incessamment.


La CPM attend Aziz

Bien que représentée à la réunion autour de l’initiative du président Messaoud par Ethmane Ould Cheikh Abou Almaaly, assurant sa présidence tournante, la Coalition des Partis de la Majorité (CPM) ne pouvait se prononcer sur une question si importante sans l’aval du chef de l’Etat. Surtout que celui-ci, bien avant son départ en France pour traitement, n’avait jamais voulu dire clairement s’il accepte ou non cette initiative d’un homme qui est pourtant d’un grand secours pour lui. A tel point que Messaoud se voit de plus en plus accusé de faire le jeu du pouvoir. N’est-ce pas lui qui avait refusé, alors que l’APP était encore membre de la COD, de répondre aux sirènes du " printemps arabe " mauritanien ? C’est encore lui qui a contribué à atténuer l’impact de la crise politique, en acceptant, avec les partis Al Wiam, Sawab et Hamam, d’entrer dans un dialogue avec le pouvoir dont les résultats devraient servir de base à la tenue des prochaines élections municipales et législatives.

Le fait donc que la CPM remet à plus tard la discussion poussée de l’initiative de Messaoud la place dos à dos avec la COD qui a adopté la même position mais pour des motifs tout à fait autres.


La COD pas encore concernée

La coordination de l’opposition démocratique (COD) qui avait annoncé, quarante-huit heures avant l’organisation de son dernier meeting, qu’elle allait réexaminer l’initiative de Messaoud Ould Boulkheir "avec plus d’attention", a finalement fait marche arrière. Très probablement vexée par la sortie du président de l’Assemblée nationale, vingt-quatre heures avant le meeting de l’opposition, pour dire que le président Aziz " est vivant " et qu’il l’a rassuré, au téléphone que " sa santé s’améliore " ! La COD qui croyait son heure venue pour prendre le pouvoir " vacant " a cru encore à un torpillage de la part d’un Messaoud décidément imprévisible. N’empêche qu’elle pourrait ne pas avoir le choix. Tout est lié au sort du président Aziz et à la volonté des militaires.

L’initiative de Messaoud Ould Boulkheir qui a déjà reçu des soutiens d’importance, y compris dans le camp de la Majorité présidentielle, peut être un " bon risque " pour une COD qui a tout essayé sans jamais réussir à ébranler les assises du pouvoir. Sans réel force de conviction ni soutiens sur le plan international, l’opposition radicale doit miser d’abord sur ses capacités à l’intérieur et espérer que les récents changements poussent les mauritaniens à envisager, de manière pacifique, ce que la COD voulait réaliser en brandissant son " Aziz dégage ".

MOMS.
Source: L'Authentic

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires