Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Me AS Bouhoubeyni, bâtonnier de l’Ordre National des Avocats : "La torture est largement pratiquée dans nos prisons"


Actualité
Lundi 8 Octobre 2012 - 14:01

Le Bâtonnier de l’Ordre National des Avocats, Ahmed Salem Ould Bouhoubeyni, a appelé les pouvoirs publics à répondre positivement à une proposition de l’Ordre recommandant la création d’une « structure indépendante chargée de la surveillance des prisons sur l’ensemble du territoire national ».


Me AS Bouhoubeyni, bâtonnier de l’Ordre National des Avocats : "La torture est largement pratiquée dans nos prisons"
Autres articles
Ould Bouhoubeyni, qui s’exprimait dans une conférence de presse organisée hier dimanche à Nouakchott a indiqué que « celui qui suit de près ce qui se passe à l’intérieur des prisons se rend compte que la justice est encore lointaine ».

Le Bâtonnier qui abordait également la mort en prison du détenu El Hacen Ould Brahim, a indiqué que l’Ordre a présenté, au cours des quatre dernières années, des rapports mettant en garde contre la détérioration de la situation carcérale en Mauritanie dont la torture est une « pratique courante », selon le témoignage d’un officier dans une déclaration de presse, rapporte Ould Houbeyni. Il a demandé au ministre de la Justice d’assumer ses responsabilités, suite à cette mort, en démissionnant. Il a enfin rappelé qu’il existe une prison secrète dans laquelle 14 détenus salafistes sont gardés sans aucune information possible sur eux.

"Nous sommes là pour un problème d’actualité, celui de la pratique de la torture dans la prisons de Dar Naim, dont a été victime le défunt Hcaen Ould Hadih, cependant que deux de ses codétenus ont échappé à la mort", a-t-il indiqué.

Il a rappelé que les rapports du bâtonnier de l’Ordre national des avocats (ONA), au titre de 2009, 2010 et tout dernièrement celui de 2012 ont fait la lumière sur la torture et nous avons demandé la démission du ministre de la justice. Ce dernier étant l’un des principaux responsables de la situation dans les prisons et par conséquent au courant de la pratique de la torture dans les prisons, notamment dans les prisons de Dar Naim et de Nouadhibou.

"A Nouadhibou, il ya 151 prisonniers vivant dans des locaux exigus en toute promiscuité. Nous avons évoqué (dans les rapports de l’ONA) les mauvais traitements subis par les prisonniers à Nouadhibou, en plus de cas des tortures d’étudiants au commissariat du Ksar, dont certains en portent encore les traces sur leurs corps, notamment celles de brulures par des cigarettes.
Nouas sommes interdits de visite aux prisons, notamment de Dar Naim et de Rosso. Pourtant, il y a lieu de savoir que la présence d’un avocat est un facteur d’assurance et une protection des droits des détenus. Nous sommes également privés de l’autorisation écrite du parquet pour pouvoir nous rendre dans les prisons", a-t-il longuement déploré.

Par ailleurs a mentionné le bâtonnier, nous avons aussi dénoncé la mort du ressortissant malien des suites de la négligence du suivi médical.

Et de poursuivre : « je reviens encore sur le cas de la maison d’arrêt de Dar Naim où la surveillance des détenus est assurée par la garde nationale, dont les éléments n’ont pas les compétences nécessaires pour mener à bien cette mission ». Le cas de la mort de Hacen témoigne de l’ignorance par ces gardes des règles relatives aux droits des prisonniers.
A propos du transfert, depuis quelques mois, de détenus islamiste vers une direction inconnue, Me Bouhoubeiny a fait ressortir « qu’il existe aujourd’hui, en Mauritanie, une prison secrète où croupissent 14 détenus slafistes, dont certains sont encore soumis à une procédure d’appel, dans une violation flagrante de la loi. Il n’y a aucun contact entre ces détenus et leurs avocats ».

"Dernièrement, un officier de la garde impliqué dans cette affaire de torture mortelle de Dar Naim, a parlé. Nous avons pu déduire de ce qu’il a dit que la torture est officiellement instaurée comme système de traitement des détenus" a dit Ould Bouhoubeyni.

« Nous estimons qu’il, est temps que les choses changent dans le prisons », a conclu le bâtonnier de l’Ordre national des avocats.
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires