Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mausolées de Tombouctou détruits : Quand l'ignorance snobe la tolérance...


Société
Samedi 30 Juin 2012 - 18:35

Alors que le groupe islamiste au Nord-Mali, Ançar Eddine, a annoncé au monde son intention de détruire les mausolées des saints, à Tombouctou, ville des 333 saints. Une bêtise? certainement, mais surtout une ignorance des plus crasses... Ce que rappelait déjà il y a des années, avant sa mort, le soufi syrien Cheikh Ahmed Kuftaro, qui sa vie durant a lutté contre "les ténèbres d'ignorance qui agressent de plus en plus de musulmans".


Vue d'une des mosquées de Tombouctou, en mai 2010. AFPHABIB KOUYATE
Vue d'une des mosquées de Tombouctou, en mai 2010. AFPHABIB KOUYATE
Ançar Eddine, un des groupes islamistes armés contrôlant le nord du Mali, "va détruire aujourd'hui tous les mausolées de la ville. Tous les mausolées sans exception", a déclaré, samedi, Sanda Ould Boumama, porte-parole d'Ançar Eddine à Tombouctou, par la voix d'un interprète interrogé sur la destruction de mausolées de saints musulmans dans la ville, en cours depuis samedi matin. Selon la mission culturelle de Tombouctou, 16 mausolées de cette ville à la lisière du Sahara surnommée "la cité des 333 saints" sont sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Selon plusieurs témoins, les islamistes ont déjà complètement détruit tôt samedi matin le mausolée du saint Sidi Mahmoud, dans le nord de la cité. Ce site avait déjà été profané début mai par des membres d'Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), autre groupe armé contrôlant le Nord, avec l'appui d'hommes d'Ançar Eddine. Des témoins les ont également décrits en train de détruire le mausolée d'un autre saint, Sidi Moctar, dans l'est de la ville. En annonçant sa décision de placer Tombouctou sur la liste du patrimoine mondial en péril, de même qu'un site historique de Gao, l'Unesco avait alerté la communauté internationale sur les dangers qui pèsent sur cette ville mythique du nord du Mali.

Le groupe islamiste Ançar Eddine et le Mujao, considéré comme une dissidence d'AQMI, veulent imposer la charia (loi islamique) au Mali. Ils tiennent désormais les places fortes du Nord avec les jihadistes d'Aqmi, après avoir supplanté le MNLA, sécessionniste et laïc.

Le saint dans l'Islam

Ecole coranique à Djenné
Ecole coranique à Djenné
Ançar Eddine n'en est pas à son coup d'essai. Pour des gens qui conditionnent la distribution de vivres à la foi affichée ou nouvellement embrassée, c'était une étape d'intolérance facile à franchir.

"La tolérance religieuse fait corps avec le Saint Coran lui-même : Au cœur du Saint Coran se trouvent tous les enseignements essentiels de la Torah de Moïse et de la Bible de Jésus (y compris des miracles non cités dans le Nouveau Testament lui-même). Dieu dit du Saint Coran : « Nous vous avons envoyé l’Ecriture de vérité, confirmant l’Ecriture qui l’a précédée et la mettant en sécurité. »

T.C., Sourate 5, (La Table), Verset 48.

Le Saint Coran contient les conseils et l’histoire de nombreux prophètes bibliques, que Dieu décrit de la manière suivante : Il y a, dans leur histoire, l’instruction dont (les peuples) ont besoin pour comprendre.....la confirmation (de l’Ecriture qui) vint avant elle... une explication détaillée de toutes les choses et un Guide et une Grâce pour celui qui croit" expliquait longuement dans un discours lors d'une conférence à Milan en 1985.


Dans la mystique musulmane (le soufisme) la sainteté est un concept qui ne doit pas être réduit à l’idée de perfection morale de l’individu. Le saint est quelqu’un qui participe au soutien du monde. Il est celui qui est près de Dieu, celui qui est son ami intime, celui qui est le but de la création. Dieu crée le monde pour être connu par quelqu’un, et celui-ci est le saint.

Le saint accomplit en lui le fait d’être l’image de Dieu. Pour cela l’homme doit se vider complètement pour s’habiller des attributs divins. Cet anéantissement de l’homme fait que finalement seul Dieu existe. Le but de la création est donc de créer un être capable de cette relation d’identification avec Dieu.

Si le wahabisme est opposé à la vénération des saints est le wahhabisme, le chiisme et le soufisme le sont moins. Le culte des tombeaux des saints est l’une des principales formes de dévotion musulmane dans le monde turc. Leurs tombeaux deviennent des lieux de pèlerinage pour leurs disciples et pour les sympathisants de leurs confréries. Cette pratique est largement répandue en Afrique du Nord et dans les pays où l’on trouve des mouvements soufis, dont le Mali, et Tombouctou en particulier.

MLK
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter