Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mauritanie, objectif atteint pour les islamistes aux législatives


Actu Mauritanie
Vendredi 6 Décembre 2013 - 12:00

Les résultats provisoires officiels du premier tour des élections législatives du 23 novembre dernier en Mauritanie, communiqués par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), attribuent 54 députés à l'Union Pour la République (UPR), principal parti de la majorité. Cette formation se retrouve ainsi à 20 unités du quota d'élus nécessaires pour disposer de la majorité absolue à l'assemblée nationale, avant un second tour fixé théoriquement au samedi 7 décembre 2013.


Mauritanie, objectif atteint pour les islamistes aux législatives
Le dernier scrutin des législatives en Mauritanie est riche d’enseignements. Parmi ceux-ci, le score des islamistes du Rassemblement national pour la réforme et le développement (RNRD- Tawassoul), qui deviennent la première force de l’opposition représentée au Parlement, avec un contingent de 12 députés.
 
En effet, malgré la perspective du second tour, et sauf une annulation suite à d'éventuels recours des résultats dans les circonscriptions, où il est victorieux (hypothèse hautement improbable), le parti de Mohamed Jemil Ould Mansour ne peut plus être rattrapé par les autres formations de l'opposition.
 
Avec huit (8) députés, le Parti de l'Entente Démocratique et Sociale -El Wiam, de l'ancien ministre (sous le régime de Maaouya Ould Sid'Ahmed Taya) Bodiel Ould Houmeid, ne peut pas combler mathématiquement le gap le séparant des islamistes, faute d'une présence conséquente dans les ballotages du second tour.
 
Quant à l'Alliance Populaire Progressiste (APP-opposition modérée) de Messaoud Ould Boulkheir, actuel président de l'assemblée nationale, elle se retrouve avec 7 sièges. Un score qui la ravale au rang de troisième force de l'opposition, et en fait un des grands perdants de ce premier tour de scrutin. 
 
El Karama, un nouveau-né de la mouvance présidentielle, dont l'avènement en même temps que d'autres petits partis, renvoie aux contestations des investitures au sein de l'Union pour la République (UPR), réussit une entrée magistralement au sein de l'hémicycle avec six (6) députés. En fait, presqu'au temps que le parti du président de la Chambre Basse du Parlement. On note également l'arrivée à l’Assemblée nationale de l'Alliance pour la justice et la démocratie/Mouvement pour la réconciliation (AJD/MR), formation issue de la mouvance nationaliste négro-africaine, dirigée par Ibrahima Moctar Sarr, double candidat malheureux aux présidentielles de 2007 et 2009, qui envoie 3 députés à la Chambre Basse.
 
A noter que quelque 28 sièges de députés restent encore en ballotage, dans la perspective d'un second tour, prévu le samedi 7 décembre, pour élire une Assemblée de 147 représentants du peuple. Toutefois, la publication tardive des résultats de ce premier tour, intervenue 10 jours après les opérations de vote, devrait être à l'origine d'un report du second. Un décalage imposé par la nécessité de respect des délais de huit (8) jours francs, ouverts aux contestataires désireux de déposer d'éventuels recours en justice.
 
Autre constat : une soixantaine de partis politiques ont participé à ces élections législatives couplées à des locales. Celles-ci ont cependant été boycottées par les 10 partis de la Coordination de l'Opposition Démocratique (COD) et 3 autres formations protestant contre « un agenda unilatéral » du pouvoir et « une absence de garanties de transparence ». Après les opérations de vote, Ahmed Ould Daddah, président en exercice de la COD, plusieurs fois candidat malheureux à une élection présidentielle, a dénoncé un double scrutin "frauduleux, aux relents ethniques et tribaux marqué par un recul de la démocratie".

source: Lesafriques.com
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires