Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mauritanie: le président Aziz briguera un deuxième mandat le 21 juin


Actu Mauritanie
Vendredi 25 Avril 2014 - 02:50

Sans surprise, le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz a annoncé, ce mercredi 23 avril, son intention de briguer un second mandat lors de la présidentielle fixée au 21 juin prochain. Une annonce faite alors qu'il posait la première pierre d'un nouvel hôpital à Nouakchott. A cette occasion, le chef de l'Etat a précisé que les demandes de l'opposition relatives au report du scrutin n'étaient pas pertinentes et qu'elles ne servaient pas l'intérêt du pays.


Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a annoncé son intention de briguer un second mandat. REUTERS/Philippe Wojazer
Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a annoncé son intention de briguer un second mandat. REUTERS/Philippe Wojazer
« Si certains ont l'intention de boycotter la présidentielle, je n'en ferai pas partie, je présenterai ma candidature à l'élection présidentielle ». C'est par ces mots que Mohamed Ould Abdelaziz a déclaré, ce mercredi, qu'il briguerait un second mandat.
 
Rien de surprenant à cette annonce. Mais c'est plutôt les déclarations qui l'accompagnent qui risquent de faire grincer des dents. Le chef de l'Etat mauritanien a en effet affirmé qu'un report du scrutin n'étant pas pertinent ni nécessaire, cela ne servirait pas l'intérêt du pays.
 
Des propos en décalage avec ceux tenus, la veille, mardi, par son ministre de la Communication. Sidi Mohamed Ould Aham avait semblé laisser la porte ouverte à l'élaboration d'un agenda électoral consensuel, avec l'opposition. Cependant, les propos du chef de l'Etat ne sont finalement que la confirmation de ce qu'il avait déjà dit à Nouadhibou il y a quelques jours, à savoir que la ligne rouge, c'est le calendrier électoral.
 
L'opposition, regroupée au sein du FNDU, avait déjà dit qu'elle ne se sentait pas concernée par la convocation du scrutin pour le 21 juin. Aujourd'hui, certains de ses représentants estiment que les propos du chef de l'Etat ne vont pas dans le sens de l'apaisement.
« C'est pour nous la confirmation de la volonté du pouvoir de passer en force », confie un membre de la délégation de l'opposition engagée dans les discussions.

Source: RFI
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires