Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mauritanie: le pouvoir serait prêt à accepter des élections anticipées


Actu Mauritanie
Dimanche 25 Janvier 2015 - 15:00

Dans la perspective d’un dialogue avec l’opposition, le pouvoir en Mauritanie serait prêt à accepter des élections présidentielle, législatives et municipales anticipées en 2015, selon plusieurs sources concordantes parmi lesquelles notamment, le porte-parole du gouvernement.


Mauritanie: le pouvoir serait prêt à accepter des élections anticipées
Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, a lancé un appel au dialogue national le 06 janvier dernier à l’occasion du coup d’envoi de la quatrième édition du Festival des villes anciennes dans la cité de Chinguetti, à 600 kilomètres au nord de Nouakchott.

Cette semaine, le Premier Ministre, Yahya Ould Hademine, a remis à Mohamed Vall Ould Belal, coordinateur du Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU), un vaste rassemblement de l’opposition, une proposition comportant dix-huit points à débattre dans le cadre d’un dialogue national.

Parmi ces points, figurent ' l’organisation d’élections présidentielle, législatives et municipales anticipées, libres démocratiques et transparentes, la neutralité de l’armée et de l’administration, la refonte de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la suppression du verrou relatif à la limitation de l’âge des candidats et les questions relatives à l’unité nationale'. Plusieurs tentatives visant à nouer un dialogue entre le pouvoir et l’opposition mauritanienne ont échoué depuis 2008, année du putsch ayant porté le président Mohamed Ould Abdel Aziz au pouvoir.

Les leaders de l’opposition historique ont participé à l’élection présidentielle du 18 juillet 2009 remportée par Mohamed Ould Abdel Aziz au premier tour, et en ont contesté les résultats. Le Rassemblement des forces démocratiques (RFD) et ses alliés du FNDU ont refusé de présenter des candidats aux élections législatives et municipales de novembre/décembre 2013. Des figures politiques comme Ahmed Ould Daddah et Messaoud Ould Boulkheir ont boycotté l’élection présidentielle du 21 juin 2014 pour 'absence de garanties de transparence'.

Pana
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires