Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mauritanie : début du « Banda GAS Power »en 2016 ?


Economie
Vendredi 11 Décembre 2015 - 11:10

Les autorités mauritaniennes devraient lancer l’année prochaine (avant la fin du 3é trimestre 2016) la procédure de choix d’un opérateur pour le projet «Banda GAS Power »qui consiste à produire de l’énergie électrique à partir d’un champ de gaz offshore au large de Nouakchott, selon une révélation émanant d’une source bien informée.


Mauritanie : début du « Banda GAS Power »en 2016 ?
Le futur opérateur remplacerait ainsi la juniore britannique TULLOW, qui a jeté l’éponge en novembre 2014, alors que toutes les conditions pour le démarrage du projet étaient réunies.

Une décision motivée par la forte  déprime des cours mondiaux du pétrole, intervenu à stade avancé du processus post démarrage. Car la société  avait déjà choisi ses prestataires pour le développement de l’affaire.

« Aujourd’hui, tous les partenaires ont confirmé leur intérêt et un engagement ferme dans le cadre du  projet » explique la même source.

Ces partenaires sont  le  gouvernement mauritanien,  la Société de Production de l’Electricité à partir du Gaz (SPEG), dont les actionnaires sont  la Société Mauritanienne d’Electricité (SOMELEC)-la Société Nationale Industrielle et Minière (SNIM) et TASIAST Mauritanie.

Le   gouvernement du Sénégal à travers la SENELEC-société publique d’électricité, le gouvernement du Mali, propriétaire de   l’Energie du Mali SA-publique.

Il faut  aussi noter l’implication de la Banque Mondiale (BM), garante du projet et de divers autres bailleurs de fonds, fortement intéressés par sa finalisation.

La  pertinence de la nécessité de  réalisation de ce  projet à vocation sous régionale, est  renforcée par la découverte de nouveaux gisements de gaz naturelle « qui apporte une garantie pour la pérennité de la ressource » explique un responsable.

Un investissement de 650 millions de dollars us pour la production de 700 mégawatts
La réalisation du  « Banda GAS Power » qui réunit « tous les fondamentaux d’un projet stratégique » nécessite un investissement global de 650 millions de dollars us, pour une production à terme de 700 mégawatts d’énergie électrique.

Une grande partie de cette énergie sera exportée vers le Sénégal et le Mali, qui ont déjà paraphé avec le gouvernement mauritanien des contrats de fourniture d’électricité. Ce qui est un gage de sa rentabilité.
Une énergie  qui sera disponible grâce à une centrale duale de 180 mégawatts inaugurée fin novembre  par le président Mohamed Ould Adel Aziz, dans le cadre des activités marquant la célébration du 55é anniversaire de l’indépendance nationale.

Pour aller très vite à la recherche du temps perdu, une cellule spécialisée constituée d’experts,  a été instituée au sein du Ministère du Pétrole, de l’Energie et des Mines. Celle-ci est appuyée par la Société Mauritanienne des Hydrocarbures et du Patrimoine Minier (SMHPM), et la Société Mauritanienne d’Electricité (SOMELEC)-bénéficiaires directes du Banda GAS Power.

SA.
Par Amadou Seck
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires