Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mauritanie : bilan d’étape de la feuille de route pour l’amélioration du climat des affaires


Economie
Samedi 30 Avril 2016 - 19:25

Classée au 168é rang à la faveur d’un bond de 8 places, dans le DOING Businesse 2015 de la Banque Mondiale (BM), avec une « prime » une place dans le Top 10 des réformateurs les plus audacieux, la Mauritanie affiche l’ambition de sauter encore plus haut dans la perspective du hit parade 2016.


Le ministre mauritanien de l’économie et des finances, Moctar Ould Diaye
Le ministre mauritanien de l’économie et des finances, Moctar Ould Diaye
C’est dans cet objectif le gouvernement a adopté une feuille de route pour l’amélioration du climat des affaires en novembre 2015. Ce travail a débuté pied au plancher.
 
Ainsi, le ministre de l’économie et des finances, Moctar Ould Diaye, a livré un bilan d’étape par rapport au processus de réformes dans une communication faite au gouvernement le 16 mars dernier.
 
La feuille de route pour l’amélioration du climat des affaires est articulée sur quatre (4) points essentiels : la simplification et la dématérialisation des procédures administratives, la réforme de la fiscalité dans le sens d’une plus grande simplification, la facilitation de l’accès au crédit et la modernisation de la justice commerciale donnant une plus grande protection à l’investissement.
 
Par à cette orientation stratégique, le ministère de l’économie et des finances a réalisé la mise à niveau et le renforcement du guichet unique par « l’informatisation des procédures, un paiement unique pour un paquet de services, une structure unique pour l’accès à l’énergie, une contribution constante au nécessaire dialogue entre le secteur public et le secteur privé, la mobilisation de l’assistance technique en faveur du DOING Business, la création d’un système unique de déclaration en douane impliquant le règlement des services douaniers, de l’autorité de régulation, de l’organisation des transporteurs, la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Mauritanie (CCIAM) ».
 
Par ailleurs, au niveau du département de la justice, les actions suivantes ont été réalisées « la révision du Code de Commerce et l’adoption d’un décret pour la mise en œuvre des nouvelles dispositions, la réalisation d’un site web du département mettant en ligne les décisions relatives aux affaires commerciales, la création d’une Commission de Suivi des Entreprises Economiques (CSEE) et la création d’un tribunal au niveau de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Mauritanie (CCIAM) ».
 
La communication faite au gouvernement le 16 mars dernier, explique que la démarche visant l’amélioration du climat des affaires est adossée au potentiel d’un pays riche en ressources naturelles.
 
Une prétention illustrée par 800 indices miniers répertoriés. Le fer, l’or, le cuir et le gypse en exploitation.

La Mauritanie dispose également de 720 kilomètres de côtes abritant une énorme richesse halieutique avec plus de 600 espèces connues. Ce pays offre aussi d’importantes potentialités agricoles avec 500.000 hectares, dont 135.000 hectares irrigables.
 
Par Amadou Seck
financialafrik
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires