Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mauritanie : Tunisie Télécoms rénonce à céder ses parts dans Mattel


Economie
Lundi 20 Janvier 2014 - 17:08

Après deux ans de tergiversations, Tunisie Télécom renonce finalement à céder sa participation de 51% dans la société de téléphonie mauritanienne Mattel. L'opérateur tunisien entend même réinvestir dans sa filiale afin de garantir sa mise à niveau face à la concurrence.


La société Tunisie Télécom restera actionnaire majoritaire de Mattel.
La société Tunisie Télécom restera actionnaire majoritaire de Mattel.
Autres articles
Tunisie Télécom renonce à céder sa participation de 51% dans la Société mauritano-tunisienne de télécom (Mattel). Les conseils d'administration de Tunisie Télécom et de Mattel avaient étudié la possibilité de deux scénarios : la réalisation des nouveaux investissements afin garantir la mise à niveau de la société, ou bien la cession des parts détenues par l'opérateur tunisien. Après deux ans de tergiversations, la première option a été privilégiée : Tunisie Télécom reste au capital de Mattel et a choisir de réinvestir.
 
La décision a été annoncée le vendredi 17 janvier à l'agence Tunisie Afrique Presse (TAP) par Habib Dababi, conseiller auprès du ministre des technologies de l’information et de la communication. Aussi, des investissements d'un montant de 30 millions de dinars (13,4 millions d'euros) devraient être réalisés. Ils proviendront en partie des bénéfices non distribués ainsi que d'emprunts. Les détails de l'allocation de ces financements n'ont pas été précisés.
 
Performances en berne
 
La cession de Mattel, envisagée pendant deux ans et pour laquelle de nombreux opérateurs étrangers s'étaient manifestés, aux premiers rangs de ceux-ci le français Orange, faisait suite à la fois aux faibles performances de Mattel en Mauritanie et à plusieurs contraintes internes à l'opérateur tunisien. Mattel, qui détient environ 20 % de parts de marché mauritanien, a été soumis à une rude concurrence de la part des autres opérateurs du secteur, notamment Mauritel, filiale de Maroc Télécom (qui détient environ 60% du marché).

Au cours des dernières années, l'opérateur a vu le nombre de ses abonnés croître moins vite que ses concurrents.
En outre, la volonté d'Emirates Internaætional Telecommunications (EIT) de céder sa participation de 35% dans Tunisie Télécom, ainsi que les relations houleuses avec les puissants syndicats de la société et l'importance des revenus attendus de la sortie du capital de Mattel (près de 75 millions de dollars après paiement des dettes) ont fait pencher la balance en faveur d'une vente.
 
Potentiel
 
En choisissant de rester, Tunisie Télécom reconnaît le potentiel du marché mauritanien, estimé à plus de 187 millions d'euros par an et destiné à croître avec l'arrivée récente du câble sous-marin en fibre optique ACE (African Coast to Europe), qui devrait permettre aux opérateurs de développer leurs offres internet grâce à une meilleure connexion au réseau mondial. Outre Tunisie Télécom, Mattel compte parmi ses actionnaires la société Télécom BSA (24,5%), appartenant à l'homme d'affaires Mohamed Ould Bouamoutou et de Comatel (24,5%)
 
Source : JA
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires