Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mauritanie : SOS pour la ville d’Aleg


Actualité
Mardi 21 Août 2012 - 11:07

Des appels pour venir au secours des centaines de familles restées sans abri après les fortes précipitations d’Aleg vendredi et samedi derniers fusent de toutes parts. Plus d’une vingtaine de maisons se sont écroulées.


Autres articles
Mauritanie : SOS pour la ville d’Aleg
Heureusement, aucun dégât humain n’a été constaté. Les appels s’adressent aux commissariats de la sécurité alimentaire, des droits de l’homme et à l’action humanitaire et à la commission nationale des droits de l’homme, mais aussi à toutes les organisations nationales qui ont vocation à intervenir dans de semblable catastrophe.

Selon un élu de la ville d’Aleg : « Tous les élus, les responsables et les notables de cette ville doivent se mobiliser pour apporter les secours nécessaires aux victimes des pluies qui sont dans la totale incapacité de faire face seules à cette regrettable épreuve ».

Les habitants d’Aleg ont vécu 24 heures de souffrances sans qu’aucune intervention ne soit signalée. Pourtant, la ville abrite la septième région militaire avec plusieurs milliers de HDT (hommes de troupes), de sous officiers et d’officiers et depuis quelques mois le BB (bataillon blindé) qui est une autre unité remplie d’hommes. Mais le manque de coordination entre les démembrements de l’Etat et le manque de visibilité de la source de commandement d’où proviennent les ordres ont crée une confusion qui a été préjudiciable aux populations éplorées.

De fortes pluies qui ont atteint 130 mm se sont abattues en 24 heures sur Aleg et ses environs ( Teiba, Elb Ejmel, Goural, Lehleiwa, carrefour, Dar Naim…) entraînant des pertes matérielles considérables, mais n’occasionnant aucun dégât humain. Le Wali après s’être rendu dans certains quartiers très touchés comme M’Aivisse ou El Jedida a entrepris la constitution d’une commission chargée de recenser les dégâts.

Des dizaines de femmes se sont rendues dans les bureaux de la moughataa pour rencontrer le Hakem, mais celui-ci était absent de la ville et serait parti pour la célébration de la fête de l’Id Fitr chez lui.

Source : Calame
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires