Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mauritanie : Le jeu des vases communicants


Tribunes
Mardi 3 Juillet 2012 - 09:58

Si en politique le statu quo pèse sur le pays depuis plusieurs mois, le climat des affaires s’en trouve du coup profondément affecté. En Mauritanie ces deux vases communicants décident du sort des citoyens et orientent la vie nationale en bien ou en mal. Il est rare de voir un homme d’affaires se désintéresser de la politique pour ne s’occuper que de ses affaires.


Mauritanie : Le jeu des vases communicants
D’ailleurs le pouvoir de l’argent s’est beaucoup investi dans la vie politique.Il fait et défait les rapports entre les acteurs, dicte ses lois et impose ses ordres dans le marché informel de la politique.

Quand on parle d’un banquier ou d’un autre richissime homme d’affaires mauritanien, on est au cœur de la politique avec ses intérêts, ses calculs, ses coups bas. Cette mainmise des argentiers dans la vie politique s’est accrue avec Taya qui a créé une classe de courtiers, d’arrivistes qui ont dévoré goulument les biens publics, vidé les caisses et engrangé des prétendes énormes de manière imméritée.

Ce sont des lobbies sans vergogne, des cols blancs sans foi, ni loi qui ont développé des réseaux mafieux de vente illicite de produits prohibés, des rabatteurs qui agissent pour le compte d’une haute personnalité de l’Etat, des escrocs patentés pour qui le vol n’a pas de secret, des sociétaires fictifs qui profitent des prêts auprès des banques et qui disparaissent sans laisser des traces.

A cela il faut ajouter des fabricateurs de billets de banque qui les reversent dans le marché et causent l’inflation. Toute cette économie « batarde », moribonde, acquise dans les planques de l’escroquerie a implanté partout des marchés douteux qui poussent comme des champignons sauvages. Des villas cossues, des voitures au luxe insolent. Tout ce mouvement incontrôlé s’est bâti sur le socle d’un Etat voyou qui se moque des valeurs morales, de l’éthique et qui ne se soucie point de ce qui sera la Mauritanie de demain. Cet héritage têtu résiste toujours aux faux semblants de reconstruire la Mauritanie sur des bases saines.

Pourtant c’est avec cet argent venu de partout sans attestations de provenance authentifiée qui a aidé à bâtir le secteur privé par l’entremise d’entreprises prête- noms, de sociétés- écran qui usent et abusent des marchés de gré à gré, qui se nourrissent de surfacturations, de faux ordres de mission etc. Pourtant c’est cet argent qui finance les campagnes des hommes politiques mais qui refusent de déclarer l’origine de leurs fonds de campagne. Pas étonnant d’entendre parler des transferts douteux d’argent destinés à des personnalités de renom soupçonnés d’être les valets d’Israël, de la Lybie , de la Syrie, et tant d’autres bailleurs sans identité avérée.

L’argent de nos hommes d’affaires roule pour tous les systèmes pourvu qu’ils y trouvent leurs comptes. Cette logique d’associer l’argent à la politique a faussé la voie pour la construction d’un Etat –nation dont le pouvoir est au-dessus des hommes fussent-ils les plus riches. Pour que disparaissent le temps où ce n’est pas l’Etat mais une tribu qui faisait la pluie et le beau temps ! Mais déjà le temps où une économie illicite fait écrouler un Etat est en train de menacer de démolition l’ordre prévaricateur qui dominait le pays et dont il reste encore des pans entiers.

Cheikh Tidiane Dia
Le rénovateur
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter