Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Maurichronique : Mon pseudonyme est président de la République ( partie 10)


Tribunes
Vendredi 10 Mai 2013 - 14:43


Maurichronique : Mon pseudonyme est président de la République ( partie 10)
Salut, Mouna…

- Ah ! Tu es là ? Encore !

- Tu ne vois pas que je suis là. Tu n’es pas au courant que j’ai accordé des audiences ces derniers jours ?

- Ah, bon ! Je ne savais pas, tu as rencontré qui ?

- Ben, j’ai reçu Hervé.

- Hervé Bazin ?! Comment ça, il est mort, lui, tu reçois, les morts, toi ?

- Quel Bazin ? Il ne porte même de boubous. Je te parle d’Hervé Besancenot, l’ambassadeur de France, en Mauritanie…

- Ah, il était venu pour quel motif ?

- Classique. C’était pour exprimer sa satisfaction de l’attention que j’accorde, désormais, à mon parti politique, l’union pour la république (l’UPR)…Et pour me dire combien il hait l’opposition démocratique radicale mauritanienne. Rien de spécial. Vraiment.

- Et, le voyage ?

- Dis-moi, d’abord. Justement, qui est B’ ? Celui qui écrit la page pleine de b’il a dit et redit dans votre journal.

- Je ne le connais pas.

- Comment ça ? N’est-ce pas tu travailles dans le même journal que lui !

- Oui, mais, je ne l’ai jamais croisé, là-bas. Il envoie ces textes via le Net.

- Ce n’est pas toi ?

- Moi, je suis Mouna. Lui, c’est B’. La lettre B suivie d’une apostrophe. Le B est une initiale, sans doute. Ça voudrait dire quelque chose, peut-être.

- Quelque chose comme quoi ?

- Je ne sais pas. Je pense moi, là, maintenant, ça n’engage que moi, que c’est peut-être le fameux B que les gens de l’opposition accusait, à l’issue du scrutin présidentiel de 2009, d’être volatile. Un B avec des ailes, en quelque sorte. Qui vole et s’envole.

- Non, ça, à Biladi, ils ne peuvent pas faire ça. C’est compliqué.

- Il y a quand même l’apostrophe, presque une aile. Un B volant. Je n’y ai jamais songé. Mais, j’avoue, que c’est drôle. Là, en y pensant. Ben, je ne sais pas. Je déconne, peut-être. Il peut vouloir dire les billets.

- Quels billets ?

- Les billets du super dollar. Ou biométrie pour dire le B de Mrabih. Ou pour dire le B de Coumba. Ou le B de la balle pour dire amie. Ou le B de Bobo-Dioulasso pour dire balises. Ou le B du BASEP pour dire président. Ou le B de Banque pour dire son neveu. Ou le B de Bedr pour dire Bouchraya. Ou le B de bête pour dire bête. Tout simplement.

- Tu divagues ?

- Je ne sais pas. J’essaie de trouver. Mais, il vole à chaque fois. Le B. Insaisissable.

- Dis-moi, Mouna, passons, ça te dit de jouer avec moi cinq minutes de vérité ?

- Combien ?

- Cinq minutes.

- Tu trouves qu’elles seraient suffisantes, cinq minutes, pour toutes nos vérités ?

- Non, jamais, l’essentiel, seulement.

- D’accord. Qui commence ?

- Moi.

- Vas-y…

- Dis-moi, tu es payé par quelqu’un pour écrire des choses sur moi chaque semaine ?

- Oui, un peu.

- Qui ?

- Moustapha Chafi.

- Ah bon ! Il te paie combien ?

- Quatre valises de dollars, pour chaque chronique.

- Dis-moi, sérieusement, quatre valises de super de dollar.

- Attention, je ne sais pas si c’est du super ou non. C’est du dollar, en tout cas.

- Dis-moi, et qui t’emmène ça, ici, à Nouakchott.

- Je ne connais pas le transporteur, quelqu’un m’apporte ça jusqu’à la maison. Pourquoi, c’est un détail, le transport.

- Puisque, en fait, j’ai quelqu’un qui transporte.

- Il t’arrive, toi, d’être transporté ?

- Non, pas moi, le dollar !

- C’est mon tour.

- Vas-y.

- Qui t’agace le plus parmi tous tes détracteurs ?

- Celui, ou celle, plutôt, qui m’agace le plus ne fait pas partie de mes détracteurs.

- Ah bon ? Comment ça ?

- Si tu savais. La COD et les meetings à n’en pas finir, Chafi et ses milliers de coups, Ely et ses voyages interminables, Bouamatou et son silence oppressant, tout ça, tout ça n’est rien. N’est rien par rapport à ses menaces. Je ne te dis pas. Ses menaces, à elle. A chaque fois, elle crie, je vais me procurer un haut-parleur pour dire tes vérités aux gens. C’est fini, les minutes de vérité sont terminées. Heureusement. Ouff !

- Qui est-elle ?

- C’est fini. Terminées, Mouna, nos cinq minutes de vérités.


mouna.ennass@gmail.com
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter