Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Maurichronique: Jusqu’à la prochaine station…


Tribunes
Samedi 6 Octobre 2012 - 00:00


Autres articles
Maurichronique: Jusqu’à la prochaine station…
Hier, je roulais dans ma petite voiture, comme disent ceux qui en ont, au moins une seconde, plus grande, ou ceux qui espèrent suggérer, pour la frime, à l’interlocuteur ingénu, l’impression de disposer d’une autre de réserve. Je venais du Ksar. Il faisait particulièrement chaud, hier. Il était aux alentours de 17 heures, à Nouakchott, un mardi, la seconde journée du mois d’octobre. Je me dirigeais au siège du journal Biladi pour boucler l’édition hebdomadaire. 

A cet instant-là, je n’avais pas encore réfléchi au sujet de la chronique du mercredi. Et, je roulais, en traversant le carrefour des sapeurs pompiers, vers l’ouest,  laissant la résidence d’Ely Ould Mohamed Vall, à ma droite, la Cour des Comptes, à ma gauche. Et je roulais, au milieu, juste au milieu de ces deux édifices, l’un public et l’autre appartenant à un homme public, ancien Chef de l’Etat, pendant la première d’une succession de transition que connaîtrait le pays.

Je roulais et m’attendais à une panne, imminente, d’une minute à l’autre. Le peu de carburant, que j’avais payé la veille, pour trois cents ouguiyas, a déjà donné toute une matinée à la circulation nouakchottoise.
Le matin, en chauffant le véhicule, le voyant rouge, qui indiquait le niveau critique de carburant, rougissait déjà. Il voyait rouge, depuis hier. Mais, il faut dire que ces ires ne m’ont jamais fait peur. 

Arrivée à la hauteur du bataillon blindé de la sécurité présidentielle ( BASEP), la voiture s’éteint et s’immobilise, au milieu de la route, en asphalte. De la gauche, une sentinelle du BASEP me gronde, pour me sommer de dégager. Heureusement que je m’appelais Mouna, autrement, c’est un peu gênant, si je devais répondre au nom d’Aziz.  Un ‘’ Dégage Aziz’’, venant de  la bouche d’un élément du BASEP, saurait bien faire la différence d’un autre  émanant d’un Jemil Mansour, par exemple. Même si ce dernier préfère l’autre au sien. 

J’étais-là. Immobilisée. Quelques coups…de fils…Quelques infos sur l’identité du locataire de ce véhicule qui ose tomber en panne, où on ne doit pas tomber…en panne. L’info va très vite dans ce carré. On identifie ma petite personne et même la panne du véhicule.
Puis, je le vois, en cette heure ressurgi, de l’imposant palais d’en face, de sa sieste vespérale. Je l’ai reconnu. Perché sur - non pas un arbre, et il ne tenait, en son bec, aucun fromage – pour une fois, quelque chose qui lui donne une hauteur relative et transitoire. 
Je suis là parce que je suis en panne. Une panne de carburant, doublée d’une autre que je devrai surmonter, celle-là, dans quelques instants. Une panne d’idées, je veux dire, pour écrire cette chronique. 

C’est bien clair. Je ne saurais donc être alléchée par aucune odeur. Et, il ne me semblait, celui-là, le  Maître des Céans d’en haut, ni joli, ni beau. Sans mentir, ni ses ramages, ni ses plumages ne m’ont guère impressionné.

Je le fixais puisqu’il était devant moi. Je le voyais sourire. Ensuite, il place son index droit, sur la narine droite de son nez, puis d’un mouvement vers l’avant fait jaillir un liquide de l’orifice gauche de son nez. Avant même que le liquide n’atterrisse au sol, le Maître des Céans, bouche, par son index gauche, la narine  gauche, et d’un mouvement, en arrière, il inspire le liquide par la narine droite.
Je l’ai vu se prêter à ce jeu. Et, à chaque tour des buées du liquide tombent au sol. Dans le petit récipient qu’un élément du BASEP avait placé en lieu stratégique, les buées forment déjà un petit fond du liquide. 

L’officier, un commandant, peut-être, un colonel, puis un général, dans six mois, ensuite un  chef d’Etat qui deviendrait président élu, après un an, vient me proposer la vente du liquide.

-    Ce n’est pas ce que vous croyez, Madame, c’est  du gas-oil. Et, ce n’est pas cher, en plus. Pour seulement deux cents ouguiyas, ça fait rouler jusqu’à la prochaine station…



Mouna Mint Ennas
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter