Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Maurichronique : Débarquer à s’embarquer…


Actu Mauritanie
Vendredi 15 Août 2014 - 11:16

Le président de la République s’embarque aujourd’hui, pour la France, afin d’assister aux festivités qui marquent l’anniversaire du Débarquement de Provence. Une histoire, qui remonte au 15 août 1944. Il est parti pour une histoire de débarquement.


Maurichronique : Débarquer à s’embarquer…
Et, il a laissé son gouvernement dans l’expectative d’un autre débarquement, moins festif, parce qu’angoissant et stressant pour le quotidien des ministres post-élection présidentielle. Le voyage présidentiel pour le Débarquement de Provence ramène encore, ici, à Nouakchott cette thématique. Moins la gloire. Certes. Moins les gerbes et honneurs sur les tombeaux des presque mortels ministres de notre République.

Des non héros. Qui n’ont jamais sauvé quoi que ça soit. Ni en Europe, ni Amérique, ni en Afrique et encore moins dans leur propre pays. Ce voyage on saurait bien le comprendre comme message. Quitter pour un débarquement, qui fait honneur. Et laisser derrière soi une instance de débarquement qui fait déshonneur. Le 15 août 1944, il y a soixante ans, et encore des présidents du monde entier continuent encore, à se donner rendez-vous au sud-est de la France, pour observer une minute de silence et déposer une gerbe sur les tombeaux des soldats des troupes alliés.

Dans soixante ans, en 2074, ces contrées accueilleront-elles des présidents et rois venus de pays lointains pour observer une minute de silence et déposer une gerbe sur les tombeaux des débarqués de ministres du quatrième gouvernement du docteur Moulaye Ould Mohamed Laghdhaf ? Espérerait-on parler un jour du débarquement de Nouakchott ? Honneur et Gloire en alliance ? Dans soixante ans, beaucoup de grains de sables se mouvront entre les dunes.

Dans soixante ans, le sud-est de la France accueillera un énième président mauritanien, venu, embarqué, pour marquer cet anniversaire devenu centenaire. Et laissant très probablement derrière lui des ministres débarqués ou presque. Sans tombeaux, ni honneurs, ni gloires. Les jours se succèdent et nos présidents s’embarquent pour les ailleurs. Et nos ministres débarquent sans honneurs.

Source:Rmibiladi
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires

Le bain turc de la SNIM

18/08/2016 - Noorinfo