Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Maroc : les sécuritaires maghrébins ont enfin promis de faciliter la liberté des personnes au Maghreb


Actualité
Lundi 22 Avril 2013 - 08:29

Les cinq ministres de l’Intérieur ont appelé dimanche à "consolider la liberté de circulation et de résidence » entre les pays de l'Union du Maghreb (Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, Mauritanie), au terme de leur réunion à Rabat.


Autres articles
Maroc : les sécuritaires maghrébins ont enfin promis de faciliter la liberté des personnes au Maghreb
Le renforcement de cette circulation des personnes sera encadré à travers des mécanismes qui feront l'objet ultérieurement d'un accord" entre les parties, selon un communiqué final.

La coopération en matière de lutte contre le terrorisme et le trafic de drogue ont pris une place importante lors de la rencontre.

Celle-ci s'est ouverte dimanche en présence des ministres de l'intérieur marocain, Mohand Laenser, libyen, Achour Suleiman Chaouabel, tunisien, Lotfi ben Haddou, algérien, Dahou Ould Kablia, mauritanien, Mohammed Ould Iblil, ainsi que du secrétaire général de l'UMA, Habib ben Yahia.

La réunion des chefs sécuritaires de Rabat a souligné « l'impératif d'une synergie des efforts afin d'impulser la lutte contre toutes les formes de terrorisme et de crime organisé" et de raffermir la coopération intermaghrébine en la matière.

Ils ont appelé leurs services de police respectifs à intensifier leur coopération en étendant leur éventail.

Préoccupés par le trafic des stupéfiants et produits assimilés, les cinq responsables sécuritaires ont recommandé « les échanges d'expertises, d'informations et des connaissances technologiques » afin de « lever le voile sur les sources de ces stupéfiants et les procédés de leur trafic et pour détecter l'argent découlant de cette activité afin de procéder à sa confiscation et empêcher son blanchiment".

Enfin, l’immigration clandestine a suscité un grand intérêt à Rabat où les ministres ont insisté sur la dimension humaine de ce problème. Ils ont jugé nécessaire de « renforcer le front de la lutte contre le trafic humain et les flux migratoires clandestins ».

Il s’agit dans ce cas de figure « d’intensifier les efforts, dans le cadre d'une responsabilité partagée et en collaboration avec les partenaires européens et les organisations internationales concernées » en vue de mettre un terme au trafic humain et de mieux gérer les flux de migrants illégaux vers les pays du Maghreb qui sont devenus des destinations d'accueil permanent".

Source:Atlasinfo
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires