Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Maroc Telecom avance ses pions en Afrique de l’Ouest


Economie
Jeudi 29 Janvier 2015 - 10:09

Le management de Maroc Telecom peut pousser un ouf de soulagement. Il vient, en effet, de finaliser l’acquisition de 6 des filiales d’Etisalat en Afrique après avoir obtenu les autorisations nécessaires dans les pays concernés.


Déjà présentes dans les réalisations du groupe, les activités à l’international de Maroc Telecom vont se renforcer suite à la finalisation de l’acquisition de 6 des filiales d’Etisalat. IAM s’ouvre désormais cinq nouveaux marchés. Cela devrait lui permettre de réaliser la moitié de son chiffre d’affaires à l’international
Déjà présentes dans les réalisations du groupe, les activités à l’international de Maroc Telecom vont se renforcer suite à la finalisation de l’acquisition de 6 des filiales d’Etisalat. IAM s’ouvre désormais cinq nouveaux marchés. Cela devrait lui permettre de réaliser la moitié de son chiffre d’affaires à l’international

L’opération, qui englobe également Prestige Telecom, le prestataire de services IT pour le compte de ses 6 entités, a été conclue pour un montant total de 474 millions d’euros, l’équivalent de 5,2 milliards de DH. Le prix d’achat tient aussi compte du rachat par Maroc Telecom des prêts d’actionnaires. Pour Abdeslam Ahizoune, président du directoire de l’opérateur, cette finalisation «marque une importante étape dans le développement du groupe».

Ce rachat vient, selon lui, «renforcer son positionnement stratégique en tant qu’acteur majeur des télécoms en Afrique présent dans 10 pays à fort potentiel de croissance».

Avec ces nouveaux actifs, Maroc Telecom étend sa couverture géographique. Outre sa présence en Mauritanie, au Burkina Faso, au Mali et au Gabon, IAM va élargir sa présence au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Niger, en Centrafrique et au Togo, pays dans lesquels Etisalat opérait à travers l’enseigne Moov.

A travers cette transaction, Etisalat voudrait faire de Maroc Telecom sa base de développement sur le continent, en particulier dans la partie francophone. D’ailleurs, il est présent dans onze pays africains et sept sont francophones. La filiale du Burkina n’est pas incluse dans la transaction sachant qu’IAM y est déjà présent avec Onatel. Mais la transaction va lui permet de renforcer sa position au Gabon où il est implanté depuis 2007.

Bousculé sur le marché marocain, Itissalat Al-Maghrib voit la croissance de ses activités à l’étranger fortement s’améliorer. D’ailleurs, les nouvelles entités vont davantage consolider le poids de l’international dans les finances du groupe.

Il faut dire que le potentiel de ces marchés est aussi important que celui des pays de présence actuelle du groupe. Une fois consolidées dans les comptes, les nouvelles filiales africaines de Maroc Telecom devraient peser pratiquement autant en termes de volumes d’affaires que les entités déjà en portefeuille. Des entités qui, au terme des 9 premiers mois de 2014, réalisent des résultats solides. Elles ont ainsi drainé un chiffre d’affaires de 6,4 milliards de DH, en hausse de 11%. Elles pèsent aujourd’hui plus de 29% des revenus du groupe. L’intégration des filiales fraîchement acquises permettra à Maroc Telecom de réaliser la moitié de son chiffre d’affaires à l’international.

M.A.B.
Source: L'economiste


Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires