Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Maroc : Ce que cache les générosités de Mohammed VI envers l'Afrique subsaharienne


International
Samedi 22 Février 2014 - 12:27

En visite au Mali, le roi du Maroc a promis de dédier une unité de production de phosphate au marché africain.


Le roi du Maroc, Mohammed VI, et le président du Mali, IBK, Bamako, 20 février 2014. AFP
Le roi du Maroc, Mohammed VI, et le président du Mali, IBK, Bamako, 20 février 2014. AFP

Le Maroc va dédier une nouvelle unité de production de phosphate, dont il est le premier exportateur au monde, au marché africain, a appris jeudi l'AFP en marge d'une visite officielle du roi Mohammed VI au Mali.

"Il y a un paradoxe: l'Afrique a aujourd'hui plus de 80% des réserves mondiales en phosphate et exporte cette matière première vers d'autres régions pour, notamment, la production d'engrais. Or le continent aussi en a besoin", a déclaré Mostafa Terrab, PDG de l'Office chérifien des phosphates (OCP), qui participait mercredi à une réunion d'hommes d'affaires et de ministres maliens et marocains à Bamako.

"D'où la décision de sa majesté le roi de dédier une unité de production d'engrais à l'Afrique seule", a-t-il ajouté. 

D'après l'agence marocaine MAP, l'unité en question est déjà en cours de construction à Jorf Lasfar, un site industriel situé à El Jadida, sur la côte Atlantique, à une centaine de km au sud de Casablanca.

La production de cette usine, dont le coût est estimé à 600 millions de dollars, s'élèvera à un million de tonnes d'engrais par an, a précisé M. Terrab.

Le Maroc détient les plus importantes réserves de phosphates au monde et le chiffre d'affaires du secteur dépasse les cinq milliards d'euros. Malgré la chute des cours, Rabat prévoit d'investir plus de 10 mds d'euros au cours des prochaines années afin d'atteindre une production de 50 millions de tonnes par an.

S'agissant du Mali, le Maroc, déjà présent dans l'actionnariat des quatre premières banques ainsi que dans le secteur des télécommunications, entend renforcer sa présence dans les secteurs agricole et de l'agro-industrie, mais aussi ceux des infrastructures, des mines et de l'énergie.

"Entre le Mali et nous, il s'agit d'asseoir dans le domaine économique une collaboration solidaire et d'accroitre nos échanges pour le bien-être de nos deux pays", a déclaré Mme Mina Benkhadra, directrice générale des hydrocarbures et des mines du Maroc (Onhym).

Selon Cyril Achkar, homme d'affaires malien et membre du bureau directeur de l'organisation patronale de son pays, les opportunités à saisir avec le Maroc sont "très fortes", en particulier dans le secteur agricole.

Le roi du Maroc, accompagné d'une importante délégation de ministres et d'hommes d'affaires de son pays, est arrivé mardi à Bamako pour une visite officielle qui s'achèvera dimanche. Il doit ensuite se rendre en Guinée et au Gabon.

Source : AFP

Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire