Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mamadou Sall, Conteur, auteur : «Tout notre enseignement traditionnel se retrouve dans les contes»


Culture
Mercredi 26 Décembre 2012 - 12:50

Mamadou Sall, conteur, nous fait découvrir la Mauritanie dans sa diversité : du désert au fleuve, du fleuve à l'océan, de l'océan à la savane. Il partage avec le public des histoires qu'il a entendues depuis son enfance, qu'il recueille auprès des personnes âgées et qu'il édite maintenant dans un souci de conservation du patrimoine oral de son pays. Portrait.


Mamadou Sall, Conteur, auteur : «Tout notre enseignement traditionnel se retrouve dans les contes»
* Mise à jour du 26 décembre 2012 : Mamadou Sall présente son nouveau spectacle, "la cuillère sale" à l'institut français de Mauritanie. Il y traite la question de l'éducation des enfants, dans les nouvelles structures de couples, d'un monde moderne qui éloigne l'africain de son terreau traditionnel.

******

Le conteur Mamadou Sall considéré comme «le conteur mauritanien le plus connu en France», partage depuis plusieurs années sa vie entre la Mauritanie et la France pour monter et animer des spectacles adaptés à un publique varié à qui il fait découvrir sa culture mauritanienne. Il est persuadé que «tout notre enseignement traditionnel se retrouve dans les contes», d’où sa volonté de s’assumer sur le plan culturel car «on n’a pas besoin de mimer l’européen» assure-t-il.

Sur scène, Mamadou Sall est chanteur, comique mais engagé. Sa gestuelle élégante accompagne les aventures des personnages humains et animaux, graves ou drôles, les rythmes et chants les ponctuent, les ritournelles en Wolof éveillent l'attention des spectateurs. Son objectif est de transmettre son message en recourant à des personnages, des pratiques issues des croyances et des animaux tels que les djinns, l’hygiène, le lion, ou "maye mayedo" le crocodile, qui font voyager le public dans l’imaginaire africain.

Des personnages qui séduisent des spectateurs, comme Souley Ba pour qui les contes jouent un rôle important dans l’éducation des enfants. "Il faut privilégier ce type de volet éducatif à travers des séances de contes scolaires en dehors des festivités de la francophonie" exhorte-t-il.

Mamadou Tall, président de Planète-jeunes Mauritanie n'est pas étonné du succès grandissant de son homonyme. "Il a une verve, et un talent de conteur hors-norme qui immergent instantanément l'auditeur dans le monde conté" dit-il, lors d'une rencontre avec des collégiens de l'école Le Baobab, à Basra, en périphérie nouakchottoise.

Des contes spectacles pour tous les âges!

Des enfants absorbés par le spectacle de Mamadou Sall, le 23 mars dernier à l'espace culturel Diadie Camara
Des enfants absorbés par le spectacle de Mamadou Sall, le 23 mars dernier à l'espace culturel Diadie Camara
Des spectacles comme "c’est le chameau qui me l’a dit", présente une veille femme racontant trois histoires à ses petits-fils. Des contes qui correspondent aux trois verres de thé à la menthe. "Kadou Ousmane" retrace l’aventure d’un garçon chéri par ses parents qui se prive de tout un jour sauf de jouer, alors que "Murmure du désert" destiné aux enfants à partir de sept ans est «un hymne à la femme». Comme un Jean de la Fontaine, il dote les animaux d’un caractère humain pour mieux remettre en cause la condition humaine.

Mamadou Sall est issu d’une famille maraboutique originaire du sud de la Mauritanie. Il n'a jamais pensé emprunter cette voie, "prise par hasard" confie-t-il. Il était guide touristique, mais une rencontre en 1999 lors d’un stage dispensé par une conteuse française va changer son orientation professionnelle. Un virage qui lui permettra de se donner les moyens d’exercer sa profession de conteur avec «ses règles et ses exigences».

Pour percer dans ce métier dit-il, il faut travailler, faire des offres de qualité pour s’imposer sur le marché. "Tous les six mois je présente des spectacles, travaillés et testés avec un metteur en scène, chaque jour quand je ne suis pas en tournée" explique-t-il.

Son maitre spirituel est «le sage» malien Amadou Hampaté Ba, l’enfant peulh du Macina dont il a lu tous les ouvrages. Pour lui les contes sont «nos compagnons, nos amis»; il faut donc à ses yeux, les rendre accessibles et réalistes, car "le conteur est un observateur, militant d’une cause qu'il défend à travers un spectacle" estime-t-il. "Je ne fais pas rire pour rien. Le conteur n'est jamais quelqu'un de neutre" confie-t-il d'un large sourire.

A la suite de sa participation aux activités de la Semaine de la Francophonie tenues du 17 au 25 mars à Nouakchott, Mamadou Sall prévoit prochainement une visite au Québec et un nouveau spectacle intitulé «la cuillère sale» en avril prochain.

Awa Seydou Traoré

Mamoudou Kane


              


1.Posté par Lionel le 22/09/2012 15:00
venez voir le nouveau site de Mamadou Sall sur https://sites.google.com/site/mamadousallconteur/

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires