Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mali : que va chercher Dioncounda Traoré au Qatar ?


International
Mercredi 24 Octobre 2012 - 08:55

Le président de la République par intérim du Mali, le Professeur Dioncounda Traoré est en visite de travail au Qatar. Dans ce riche émirat gazier du Golfe arabo-persique, le président Traoré va tenter de convaincre l’émir Cheick Hamad Bin Khalifa Al Thani de jouer un rôle actif dans la résolution du conflit qui sévit au Nord-Mali.


Doha, capitale qatarie
Doha, capitale qatarie
C’est une visite symbolique et pleine de signification que le Président malien par interim, Dioncounda Traoré a entamé au Qatar. Arrivé à Doha dimanche, le chef de l’Etat malien accompagné d’une importante délégation dont le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiéman Coulibaly, son collègue de la Défense et des Anciens combattants, Yamoussa Camara, a rencontré l’émir Cheick Hamad Bin Khalifa Al Thani. Au centre des discussions : la résolution de la situation de crise au Nord-Mali.

Selon la télévision nationale malienne qui cite le président Dioncounda Traoré, « le Qatar est disposé à aider notre pays pour le retour de la paix au Nord ». Une assurance donnée par l’émir Cheick Hamad Bin Khalifa Al Thani en personne. Le Qatar était pourtant jusque là soupçonné de soutenir les insurgés au Nord-Mali par une partie de la presse malienne et française. Ainsi, à en croire le Canard Enchaîné, hebdomadaire satirique français, l’émirat du Qatar serait un soutien financier de poids pour les différents groupes islamistes qui ont pris le contrôle de l’Azawad au mois de mars dernier.

Citant des sources de la Direction du renseignement militaire (DRM, qui dépend du chef d’état-major des armées françaises), les insurgés du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) ; les islamistes d’Ansar Dine ; les terroristes d’Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) et le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’ouest (Mujao) ont reçu une aide financière de l’émirat du Qatar. Mais le montant de cette aide financière n’est toutefois pas précisé.

Amener les autorités de Doha à mettre fin à ce soutien financier qu’ils accordent aux groupes armés qui règnent en maître dans le Nord-Mali, tel est l’objectif des autorités malienne, qui en se rendant à Doha veulent insuffler une nouvelle dynamique dans la coopération entre les deux pays.

Harouna Fomba
Pour afrik.com
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire