Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mali: Paris condamne les violences contre les Noirs à Kidal


Guerre au Mali
Mardi 4 Juin 2013 - 10:32

La France condamne les « violences et arrestations extrajudiciaires » commises contre des populations noires de Kidal, dans le nord-est du Mali, et appelle toutes les parties « à la retenue », a indiqué lundi le ministère des Affaires étrangères.


Mali: Paris condamne les violences contre les Noirs à Kidal
«Des informations font état d’arrestations et de violences, dans la localité de Kidal, contre des personnes issues notamment des communautés songhaï, peul et bella, fondées sur la couleur de leur peau», a déclaré Philippe Lalliot, porte-parole du Quai d’Orsay.

«La France condamne ces violences et ces arrestations extrajudiciaires et demande la libération des personnes concernées. Elle rappelle son attachement à ce qu’une solution négociée soit trouvée sur la situation à Kidal», a ajouté M. Lalliot dans sa déclaration.

« Nous appelons toutes les parties à la retenue et au respect des droits de l’homme », a-t-il affirmé.

Des habitants de Kidal ont affirmé dimanche à l’AFP que des membres du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA, rébellion touareg) s’en étaient pris aux populations noires de cette ville pour les « expulser » vers Gao, localité située plus au sud.

Le MNLA a démenti toute « chasse aux Noirs », assurant rechercher des éléments « infiltrés » envoyés par les autorités maliennes. Selon le MNLA, plusieurs dizaines de personnes, dont un officier malien, ont été arrêtées par ses hommes à Kidal.

« Nous ne faisons que rechercher des infiltrés dans notre zone », a expliqué le porte-parole du MNLA Mossa Ag Attaher, présent à Ouagadougou pour des discussions entre les groupes touareg et les autorités du Burkina Faso, pays médiateur dans la crise malienne, sur l’organisation de la présidentielle fin juillet au Mali, en particulier à Kidal.

« La France réitère son soutien à la médiation conduite par Tiébilé Dramé », conseiller spécial du président Diocounda Traoré pour le nord du Mali, « qui tend notamment à parvenir à un accord sur la tenue de l’élection présidentielle sur l’ensemble du territoire malien, Kidal y compris », a affirmé Philippe Lalliot.

AFP
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Guerre au Mali





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires