Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mali : La Cedeao signe l'ordre de déploiement de la Misma


Actualité
Dimanche 20 Janvier 2013 - 10:30

A Abidjan, un sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cedeao) a eu lieu, ce samedi 19 janvier 2013. Le président tchadien Idriss Déby y a participé, tout comme le chef de la diplomatie française Laurent Fabius. Les dirigeants ouest-africains ont appelé les Nations-unies à fournir un appui logistique et financier immédiat, pour le déploiement effectif des troupes de la Mission internationale de soutien au Mali (Misma).


Le président ivoirien de la Cédéao Alassane Ouattara et le président malien par intérim Dioncounda Traoré, le 19 janvier 2013 à Abidjan. REUTERS/Thierry Gouegnon
Le président ivoirien de la Cédéao Alassane Ouattara et le président malien par intérim Dioncounda Traoré, le 19 janvier 2013 à Abidjan. REUTERS/Thierry Gouegnon
Les chefs d'Etat de la Cédéao ont signé l'ordre de déploiement de la Misma, la force internationale de soutien au Mali. C'est donc la première fois qu'est confirmée la force, qui sera dirigée par un général nigérian. Mais le sommet d'Abidjan n'a pas établi de calendrier précis pour l'ordre d'arrivée des troupes au Mali.

Rien de concret n'a été dévoilé sur le huis clos des dirigeants ouest-africains réunis pour la dixième fois en dix mois pour se pencher sur la situation malienne. Ils ont réaffirmé leur détermination à accompagner le Mali dans la résolution de la crise sécuritaire et institutionnelle.

Ils ont aussi exprimé leur gratitude à la France, pour avoir déclenché les opérations qui ont permis de contenir la progression des terroristes vers le sud du Mali. Des remerciements également aux pays africains ayant déjà prépositionné les troupes qui vont constituer la Misma.

Cette force internationale n'est pas encore financée, et c'est peut-être l'une des raisons de l'inertie des pays de la Cédéao, pour une force dont l'idée émane de ces mêmes dirigeants africains. Les intentions maintes fois affichées lors des conférences des chefs d'Etat ouest-africains n'ont jamais été mises en application.

Formées et équipées pour assurer la sécurité des frontières nationales, « nos armées n'ont pas la logistique et la capacité de se projeter dans l'urgence au-delà de 1 000 km », explique un ministre ouest-africain. Au départ, il était question d'une force exclusivement ouest-africaine pour le Mali. L'idée a fini par évoluer vers une force internationale. Une meilleure façon d'impliquer les bailleurs de fonds.

Les yeux vont être désormais rivés sur la conférence des donateurs (pour financer la Misma), prévue le 29 janvier au siège de l'Union africaine (UA) à Addis-Abeba.

De son côté, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a souligné que la Misma devait se déployer « le plus vite possible » au Mali. Selon lui, l'opération française engagée le 11 janvier « n'a pas vocation à se substituer à l'action de la Misma ». Laurent Fabius a jugé ce sommet de la Cédéao utile et il a expliqué pourquoi.

Les Nations unies avaient longtemps demandé un plan clair de déploiement avant de donner leur feu vert. Un plan a été finalisé il y a un mois. Mais faute de financement, pas de troupes africaines au Mali. Et si la France n'avait pas pris la décision d'intervenir au début de l'offensive des jihadistes, les groupes qualifiés de «terroristes» et de «narco-terroristes» lors du sommet de la Cédéao à Abidjan le 19 janvier n'auraient pas eu de mal à s'emparer de tout le pays.

Le chef de la diplomatie française affirme même que si la France n'avait pas engagé son armée, « le Mali démocratique n'existerait plus » et « les pays voisins seraient menacés par la violence et l'intolérance ».

Sur le terrain au Mali, la ville de Konna, dans le centre du pays, a été reprise vendredi 18 janvier et les regards se tournent vers Diabali, dans l'ouest, où militaires maliens et français craignent les attaques de combattants jihadistes cachés au milieu de la population.

Source : RFI
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires