Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mali : Hollande "exige" que les élections se tiennent "sur tout le territoire"


Guerre au Mali
Samedi 11 Mai 2013 - 18:20

François Hollande a exigé vendredi soir que les élections au Mali se tiennent sur l’ensemble du territoire, insistant qu’aucune fraction du Mali ne doit être privée de l’organisation du scrutin, prévue en juillet.


Mali : Hollande "exige" que les élections se tiennent "sur tout le territoire"


Les élections au Mali, prévues pour juillet, approchent à grands pas. Pourtant les conditions de la tenue du scrutin sont loin d’être réunies. Le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), qui réclame l’autonomie de la région du nord du Mali, ne veut pas entendre parler du scrutin, censé rétablir la stabilité du pays, tant que Bamako ne mettra pas sur pied les négociations. Or, de leurs côtés, les autorités maliennes exigent que le mouvement armé dépose les armes pour ouvrir les pourparlers.

Des voix discordantes qui préoccupent le président français, qui sait qu’elles risquent de mettre en péril la bonne tenue des élections. Raison pour laquelle il a exigé vendredi soir que les élections se tiennent sur l’ensemble du territoire malien. « Ces élections doivent avoir lieu. Pour le peuple malien lui-même, pour l’exemple que nous devons donner à toute l’Afrique, et pour la légitimité qui doit être celle de l’autorité malienne (...) pour poursuivre le dialogue politique », a déclaré François Hollande dans la cour de l’Elysée, rapportent les médias locaux maliens. « J’insiste bien : sur tout le territoire malien. Aucune fraction du Mali ne doit être privée de la possibilité d’organiser le scrutin », a-t-il ajouté.

L’importance du retour à la stabilité

Selon le chef d’Etat français, il « faut faire en sorte que l’administration malienne civile puisse être installée partout pour l’organisation de ces élections. La France, à travers sa présence militaire, et d’autres armées, y contribueront. » Le dirigeant français a également insisté sur « l’importance de retrouver une stabilité politique au Mali pour empêcher » les groupes armés d’agir à nouveau, soulignant que « la démocratie, les élections, la sécurité, la qualité du développement, tout cela contribue à lutter contre le terrorisme ».

Même son de cloche pour le président du Niger Mahamadou Issoufou, qui souhaite que « ces élections aient lieu le plus rapidement possible sur l’ensemble du territoire malien. Tous les Maliens, quel que soit leur lieu de résidence, doivent jouir de leur droit de vote », a-t-il dit devant la presse. « Nous ferons en sorte que les dispositions soient prises pour qu’il en soit ainsi ».

Source:[Afrik]urlblank:Afrik.com
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Guerre au Mali





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires