Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mali : Des Arabes maliens comptent les dégâts et indexent les Idnanes


Actualité
Samedi 30 Mars 2013 - 21:34

Des tribus arabes maliennes ont désigné le 10 mars une commission d’ enquête sur des exactions commises fin février 2013 à l’encontre de la communauté arabe à El khalil, apprend-on d’un communiqué transmis à notre rédaction le 29 mars 2013.


Mali : Des Arabes maliens comptent les dégâts et indexent les Idnanes
Le communiqué intitulé : «Pillages commis par les Idnanes contre les Arabes» est signé par une commission des notables arabes (du Mali). Il évoque des exactions et donne une évaluation des dégâts matériels chez les Arabes dans la ville malienne d’El Khalil.

«Des Idnanes (touarègues) agissant au nom du Mouvement National de libération de l’Azawad (MNLA) se sont rendus responsables à El khalil d’extorsions de fonds, braquages, tortures, assassinats, viols, enlèvements et livraison d’Arabes aux forces françaises sous des prétextes fallacieux», indique le communiqué des notables qui laisse entendre que la commission d’enquête a déjà rendu ses premières conclusions.

En plus des exactions, le communiqué évoque des dégâts matériels enregistrés à El Khalil et évalués à 197 milliards 622 millions de centimes Algériens.

«100 voitures 4x4, 70 camions, des stocks de marchandises, de vivres, de carburants, et des troupeaux de camélidés et de ruminants ont disparu, occasionnant des pertes estimées par la commission d’enquête à 197 milliards 622millions de centimes Algériens», conclut le communiqué de la commission des notables.

Peu politisés les Arabes du Mali se sont retrouvés pris entre plusieurs feux avec le déclenchement de la rébellion touarègue de janvier 2013, puis le putsch qui déposé en mars, l’ex-président malien et favorisé la chute des grandes villes du Nord-Mali aux mains des jihadistes avant qu’ils n’en soient délogés en janvier 2013 par des forces françaises.

Essentiellement commerçants et éleveurs ils ne partagent pas les visées séparatistes de leurs compatriotes touarègues ou le radicalisme des jihadistes principalement étrangers au Mali.

Mais cette démarcation maintes fois exprimée n’a pas empêché que les Arabes soient à la fois visés par les rebelles touarègues, les radicaux islamistes, les forces gouvernementales maliennes et parfois les forces françaises déployées au Mali.

Des avions français ont effet détruit le 24 février dernier dix véhicules appartenant au Mouvement des Arabes de l’Azawad (MAA) &! agrave; Inafaregh, à 30 km à l’ouest de Borj Badji Mokhar.

«Le MNLA est parvenu à convaincre la France que le MAA collabore avec le MUJAO» nous a indiqué un responsable arabe malien à l’époque. «Nous sommes massacrés par la France, le MNLA, les terroristes et le gouvernement malien, dans l’indifférence générale» a-t-il conclu.

Source : journaltahalil.com
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires