Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Mali : AQMI est responsable de l'enlèvement des deux "géologues" français


Blogs
Mardi 29 Novembre 2011 - 14:29

Une Katiba d'Al Qaida au Maghreb islamique (AQMI) est responsable de l'enlèvement, jeudi, de deux Français au Mali, Philippe Verdon et Serge Lazarevic.


Mali : AQMI est responsable de l'enlèvement des deux "géologues" français
Il s'agirait du groupe de Mokhtar Belmokhtar, surnommé "Mister Marloboro" à cause de son trafic. Les quatre Français, détenus depuis septembre 2010, sont prisonniers d'une autre katiba, celle d'Abou Zeid. Chacune a donc aujourd'hui ses otages et ses sources de revenus potentielles.

Un commando d'une trentaine d'hommes s'est présenté à l'hotel de Hombori où les deux hommes étaient descendus. Leur présence sur place reste l'objet de spéculations : il n'est pas exclu que Philippe Verdon, présenté comme un "aventurier" se soit bien rendu dans cette localité du nord-est du pays, pour y developper une cimenterie.

[Actualisé 1 : Selon les premiers éléments de l'enquête, il semblerait que Verdon avait moins envie de développer une activité dans le ciment que d'obtenir des avances de fonds auprès des Maliens. Selon son avocat, il s'est rendu sur place pour un audit de faisabilité technique et financière d'une cimenterie à la demande d'une société malienne.]

Selon nos informations, il avait déjà une activité minière en Bolivie, dans l'exploitation de l'or, ainsi qu'à Madagascar dans les émeraudes. Il était en discussion d'affaires sur d'autres projets miniers. La présence de Lazarevic, au passé nettement plus "barbouzard" étonne. Etait-il là pour assurer la sécurité ?

Cet enlèvement, comme celui de quatre Européens dont l'un a été tué, illustre le poids croissant d'AQMI au Sahel. L'organisation terroriste comprend environ 400 combattants. Selon un proche du dossier, "ils sont bien plus nombreux, bien plus riches et bien plus aimés des populations locales" qu'il y a quelques années.

[Actualisé 2 : Le dispositif militaire français engagé aux côtés de l'armée malienne pour tenter de retrouver les deux otages a été replié dès samedi soir. Il s'agissait principalement d'hommes et d'hélicoptères du COS, prépositionnés à Ouagadougou (depuis septembre 2010). Déployés plus de dix heures après l'enlèvement à partir de Gao, leur mission s'est révélée infructueuse.]

Jean-Dominique Merchet
Jean-Dominique Merchet / marianne2.fr/blogsecretdefense


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires