Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

MOHAMMÉDIA: IL ARNAQUAIT SES VICTIMES EN SE DISANT PROCHE D'UN PRINCE


Société
Samedi 14 Novembre 2015 - 06:00

Faisant croire qu’il était proche d’un prince, l’accusé promettait des interventions en faveur de ses victimes en échange de sommes sonnantes et trébuchantes. Ses traces sur le réseau téléphonique mobile ont permis de l’arrêter à Mohammédia.


MOHAMMÉDIA: IL ARNAQUAIT SES VICTIMES EN SE DISANT PROCHE D'UN PRINCE
MOHAMMÉDIA: IL ARNAQUAIT SES VICTIMES EN SE DISANT PROCHE D'UN PRINCE
Le laboratoire d’analyses des empreintes digitales, rattaché à la Direction générale de la sûreté nationale, a réussi en fin de semaine dernière, à résoudre l’énigme de plusieurs arnaques opérées au nom d’un prince. L’accusé, né en 1961, a été arrêté à la gare ferroviaire de Mohammédia par les éléments de la police judiciaire de Rabat.
 
Selon “Assabah” qui rapporte l’information dans son numéro du vendredi, l’accusé se faisait passer pour un proche d’un prince. C’est ainsi qu’il s’est rapproché d’un entrepreneur qui essayait de créer une station-service en lui promettant l’aide du prince dans son projet contre une somme d’argent. «La victime s’est immédiatement rendue à Rabat où elle a remis 70.000 DH à l’arnaqueur.

Ce dernier a invité sa victime à rédiger une lettre à l’attention du prince pour demander son aide, avant de disparaître dans la nature», précise le journal. En essayant de le joindre, la victime s’est rendue compte que son “bienfaiteur” avait éteint son téléphone portable. Ce qui l’a poussé à porter plainte auprès du parquet général.
 
«Sachant que le nom d’un prince a été évoqué dans cette affaire, les services de police ont immédiatement relevé leur niveau d’alerte», rapporte le quotidien. Les premières analyses des traces numériques ont permis de conclure que l’accusé s’était débarrassé de son numéro de téléphone, mais qu’il continuait d’utiliser le même portable avec un autre numéro. «Les informations de la nouvelle puce téléphonique ont alors permis de le localiser et de lui tendre un piège», précise le journal.
 
Lorsque les éléments de la police ont su qu’il était à la gare ferroviaire de Mohammédia, ils se sont immédiatement rendus sur les lieux. En l’arrêtant, ils ont confisqué des téléphones portables ainsi que 24.000 DH qu'il détenait.

«Ils ont également retrouvé plusieurs puces téléphoniques dont l’une correspond au numéro de téléphone utilisé par l’arnaqueur pour contacter sa victime au sujet de la station-service», précise le journal.
 
Après vérifications, celui qui se  faisait appeler «Haj Bouanani», était en fait activement recherché et faisait l’objet de plusieurs mandats d’arrêt pour arnaques, émis par la gendarmerie royale d’Agadir et la Sûreté nationale de Casablanca. Pour sa part, la police de Mohammédia le recherchait pour des chèques sans provision.

Selon les sources d’“Assabah”, le mis en cause a déjà purgé des peines de prison en 1999, 2003 et 2009. «L’accusé a immédiatement reconnu les faits qui lui sont reprochés», indique le journal. L’enquête se poursuit et l’accusé sera entendu à Agadir et Casablanca, ce qui pourrait apporter de nouveaux éléments accablants contre lui.

Le360.ma
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter