Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

MNLA/Mali : La Suisse accusée de soutenir financièrement les rebelles touareg


Actualité
Jeudi 23 Août 2012 - 17:32

A Bamako, la capitale du Mali, on ne décolère pas. Alors que les Maliens pensaient ne plus entendre parler du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), depuis son éviction du Nord-Mali par les islamistes, voici que la rébellion touareg réaffirme ses ambitions séparatistes.


MNLA/Mali : La Suisse accusée de soutenir financièrement les rebelles touareg
Mais ce qui achève d’exaspérer dans la capitale, c’est le soutien supposé de la Suisse aux indépendantistes, manifeste après que le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) a financé une réunion du MNLA à Ouagadougou, au Burkina Faso, fin juillet 2012.

Le quotidien genevois Le Temps, révèle que le DFAE a réglé la facture logistique de cette rencontre de trois jours du bureau politique de l’organisation touareg qui visait officiellement à «clarifier ses revendications en vue d’un règlement politique de la crise dans le nord du Mali.»

La contribution, d’un montant de 15.000 francs suisses (12.500 euros) a finalement servi à organiser un rassemblement qui a eu pour but de prendre des «dispositions urgentes pour l’atteinte des objectifs du MNLA.»

La sympathie suisse était évoquée par Noorinfo dans un article paru il y a quelques semaines par rapport à la formation de colonels du MNLA formés en Suisse.

Car le mouvement n’a pas renoncé à ses velléités sécessionnistes. Pour preuve, le contenu des débats a notamment porté sur la propagande à mener auprès des différentes communautés du nord du Mali, pour parvenir à ses fins.

Embarrassé par l’écho médiatique que suscite ce soutien à un groupuscule discrédité par des exactions dans le Nord-Mali, le DFAE a tenu à faire des précisions par la voix de sa porte-parole:

«La réunion du MNLA fin juillet à Ouagadougou s’inscrit dans le cadre du processus de médiation du Burkina Faso auquel la Suisse apporte un soutien, à la demande des parties au conflit.»

Mais à Bamako, pour beaucoup, l’attitude suisse s’assimile clairement à «une caution politique au MNLA.»

Ce sont là les termes du Collectif des ressortissants du nord, (Coren) qui adresse «une vive protestation contre l’attitude de la Suisse qui piétine sa légendaire neutralité.»

«Le Coren, condamne avec la dernière rigueur cette tentative de remettre en selle un mouvement armé qui a été défait sur le terrain et visiblement rejeté par les populations», ajoutent les responsables dans un communiqué rapporté par Xhinua.

Lu sur Le Temps.ch, Xinhua
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires