Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

MAPROM : "Les détentions arbitraires continuent à Kaédi"


Communiqué
Lundi 9 Septembre 2013 - 17:43

La Mauritanie n’en a toujours pas fini avec les violations des droits de l’homme. Voilà bientôt deux mois que des jeunes sont arbitrairement détenus à la prison civile de Kaédi. Arrestations et détentions intervenues à la suite d’affrontements intercommunautaires à l’occasion desquels les autorités n’ont pas caché leur partialité, prenant part pour un commerçant maure. Conséquence d’une grande frustration et de l’ineffectivité de la justice, ces affrontements ont fait l’objet d’une grande instrumentalisation.


Centre de Kaédi
Centre de Kaédi
La Mauritanie est caractérisée par une grande défaillance dans sa législation et dans le décalage entre le dispositif juridique et la réalité. C’est d’ailleurs l’avis du groupe de travail sur la détention arbitraire : « Au cours de sa visite, le groupe a constaté des situations de détention arbitraire essentiellement liées à des dysfonctionnements dans l’administration de la justice qui se traduisent par le non-respect des délais de garde à vue, des violations du droit à un procès équitable, notamment les restrictions apportées à l’accès aux avocats, l’ineffectivité du contrôle de la police et de la gendarmerie par les magistrats, la corruption, et des interprétations incohérentes ».

C’est ainsi que les autorités régionales, fidèles à leurs pratiques sordides, en ont profité pour empêcher les populations de revendiquer leurs droits fondamentaux et traiter les notables de la ville avec mépris.
 
Après avoir suscité des émotions falsifiées par ci et par là, le sort des détenus a été relégué au second plan par des politiciens  préoccupés à se positionner sur les listes en vue des prochaines échéances électorales. C’est donc sans surprise que le sort des détenus reste aujourd’hui entre les mains d’autorités connues pour être très peu scrupuleuses. Ces détenus font l’objet de brutalités inacceptables et se voient refuser la visite de leurs proches.
 
Depuis quelques jours, le mouvement TPMN rejoint par IRA ont décidé de mettre la pression pour faire libérer les jeunes arbitrairement détenus. De tout ce qui précède, le Mouvement Autonome pour le Progrès :
 
- Rappelle aux autorités mauritaniennes l’interdiction de la détention arbitraire découlant de son droit interne et de ses obligations internationales ;
 
- Exige les autorités mauritaniennes à traiter l’ensemble des citoyens mauritaniens sur la base de l’égalité ;
 
- De sanctionner les responsables de pratiques et traitements inhumains et dégradants à l’encontre de ces jeunes détenus arbitrairement ;
 
- Apporte son soutien indéfectible aux mouvements TPMN et IRA qui ont décidé de descendre sur le terrain pour soutenir les détenus ;
 
- Tiens les autorités mauritaniennes responsables de toute dégradation de la situation.
 
Le bureau politique 
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire