Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Ligha Echaab: Pourquoi le MCRP écarte les journalistes chevronnés?


Tribunes
Mardi 13 Août 2013 - 14:24

Le grand oral du Président de la République est une occasion unique de parler directement au peuple et de lever l’équivoque sur les questions de l’heure. A savoir les élections, la lutte contre la gabegie, les disparités sociales, et autres maux dont souffre notre pays. Cependant pour cela, le Président de la République devrait être en face de journalistes capables de faire le tour de toutes ces questions sans détours et surtout sans l’éternel retour sur les « réalisations du Président de la République », qui sont la sauce pour se faire remarquer et ne pas provoquer l’ire du CHEF.


Ligha Echaab: Pourquoi le MCRP écarte les journalistes chevronnés?
Or, selon nos informations, encore une fois, le Ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement (MCRP), aurait choisi les dix journalistes parmi ceux qui « meublent » sa salle de conférence après les conseils des Ministres. Ces journalistes seraient déjà pour la plupart entrain de monnayer »leurs questions » au profit de clans tribaux ou de personnalités à la recherche de reconnaissance de la part du CHEF.  C’est malheureusement à cela que les Mauritaniens risquent d’avoir droit ce mardi 13 août à Nema.

Sur les raisons du choix des journalistes, on évoque au ministère le souci d’alternance en faisant appel à de nouvelles figures. Toujours la même chose pour justifier la médiocrité.  Si comme certains l’ont signalé, le MCRP, qui a pris armes et bagages pour s’installer à Nema, était réellement soucieux de la réussite de ce grand ORAL pourquoi  ne casse-t-il pas avec les pratiques complaisantes. On peut passer l’éponge quant il s’agit de la couverture d’un événement comme le festival des villes anciennes  mais cette fois-ci il s’agit quand même du Président de la République et d’un rendez-vous avec le peuple.

Pourquoi le MCRP n-a t-il pas fait appel à des journalistes chevronnés, comme Ahmed Ould cheikh, Moussa Ould Hamed, Khalilou Diagana, Ould Mahend, Khattat, Kissima, Isselmou Moustapha, Zeinebou Mint Erebih, Maghlah et autres, qui sont collés à l’actualité et qui peuvent poser les questions qui intéressent le citoyen lambda.  En agissant de la sorte,  le MCRP aurait donné plus de crédibilité au débat et permis à la presse nationale d’être dignement représentée. Loin de moi l’idée de critiquer les confrères choisis mais l’expérience est importante dans ce genre de rencontre. Malheureusement, le MCRP,  malgré l’arrivée d’un nouveau ministre, par ses désignations continue à entretenir le trafic d’influence dont usent certains pour se faire désigner et surtout la médiocrité dans un domaine où l’on ne peut pas se cacher derrière les micros.

Pour ma part, je terminerai par une question au Président de la République sur le sport (qui ne sera certainement pas abordé par mes confrères : 
Monsieur le Président, la loi 97 021 a été adoptée en  1997 par le Parlement et promulguée par le Président de la République. Jusqu’à présent un seul décret (99) portant statuts types des fédérations a été adopté. Il reste 4 décrets et 6 arrêtés ministériels qui n’ont jamais été appliqués et qui peuvent résoudre tous les problèmes auxquels est confronté le sport national.
Peut-on savoir, Monsieur, le Président de la République, quand est- ce -que les dispositions de la loi 97 021 seront prises ?

Mohamed Feily dit Antar
Foily Samba Vall Mohamed


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter