Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Liberté publique : « Les partis d’opposition peuvent manifester, autant qu’ils le veulent »


Actu Mauritanie
Mardi 22 Mai 2012 - 19:52

La ville de Nouakchott a été secouée cette semaine par plusieurs manifestations, « des jeunes de la Coordination de l’Opposition ». En nombre, ils ont battu les pavés des rues de la capitale, avec comme seul slogan, le départ du régime. Dans leur croisade, ils ont été vivement réprimés par les forces de l’ordre qui n’ont pas hésité à utiliser, grenades, bombes lacrymogènes et matraques pour disperser les manifestants. Au cours des accrochages, plusieurs manifestants ont été mis aux arrêts, suscitant la colère des partis de la COD.


Autres articles
Liberté publique : « Les partis d’opposition peuvent manifester, autant qu’ils le veulent »
En Avril, sur les ondes de RFI, le président de la République, Ould Abdel Aziz déclarait »Nous ne craignons pas un printemps arabe en Mauritanie. Dans les pays où il ya eu ce printemps ; il n’y avait pas de démocratie (…).En Mauritanie, nous n’avons aucun prisonnier politique, la liberté d’expression est totale, toutes les libertés sont garanties. Les gens manifestent à longueur de journée, sur les artères de Nouakchott, ils ne voient même pas les policiers (…). Les partis d’opposition peuvent manifester, autant qu’ils le veulent. Ils sont autoriser à manifester, à chaque fois qu’ils le demandent, ça ne gène nullement le gouvernement, ça ne gène nullement le déroulement des affaires dans le pays. D’ailleurs, j’ai demandé au ministre de l’intérieur, de les inviter à venir manifester, s’ils ne viennent pas chercher les autorisations. »

Malgré cette déclaration du Président de la République, les grenades lacrymogènes et les grognes des manifestants ont retenti cette semaine dans la capitale, Nouakchott. En cause, des heurts ont opposé les forces de l’ordre aux jeunes de la Coordination de l’Opposition qui dans un sit-in non autorisé, demandaient la chute du régime. Au cours des accrochages du mercredi 16 mai, plusieurs personnes ont été arrêtées par les policiers dont le secrétaire général du parti Tawassoul, Abdoulaye Diakité.
Les hostilités ont repris le vendredi après la grande prière. Dans un sit-in non autorisé, les jeunes opposants de la COD n’ont pas fait long feu devant les forces de l’ordre, qui avaient quadrillé la zone depuis le matin. Pour marteler leur ire devant les locaux du ministère de l’intérieur, les opposants devaient d’abord se mesurer aux forces de l’ordre. Ces derniers, armés jusqu’aux dents, n’ont laissé aucune chance aux manifestants. Bilan des heurts, plusieurs opposants ont été arrêtés.

Une répression condamnée par le parti Tawassoul, « les forces de police ont procédé à l’encerclement et à la dispersion d’une manifestation spontanée organisée par les jeunes forces de l'opposition et qui a commencé après la prière du vendredi de la Grande Mosquée de Nouakchott, et ce en utilisant une violence épouvantable et un déluge de bombes lacrymogènes, de grenades assourdissantes et de matraques » Selon les islamistes, ces arrestations constituent « une tentative désespérée du régime pour dissuader le peuple de faire le changement radical et global dont le départ de Ould Abdel Aziz constitue l’une des priorités » Pour montrer leur solidarité aux manifestants, les dirigeants de la COD ont réagi simultanément pour condamner les arrestations. Le samedi 19 mai, ils ont organisé un sit-in devant le commissariat de police de « Tevragh Zeina I pour demander la remise en liberté des manifestants arrêtés le vendredi. Dans leur communiqué, le parti Tawassoul « dénonce et fustige l'arrestation arbitraire et l'enlèvement des manifestants et appelle à la libération immédiate et inconditionnelle des militants arrêtés »

Dialtabé
quotidien-nouakchott


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires