Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Lettre à nos amis français : « nous sommes tous des syriens… »


A.O.S.A
Vendredi 30 Août 2013 - 17:04


Lettre à nos amis français : « nous sommes tous des syriens… »
Rien n’est plus doux que de voir trembler un tyran, rien n’est plus juste que de le renverser avec la loi de la force quand c’est la seule loi qu’il respecte et administre. Faire tomber un Bachar ou un autre comme on chasserait un clou serait d’utilité publique sauf qu’en l’occurrence ce n’est ni facile ni urgent quand on voit ce qui se passe tout autour. La Syrie semble avoir goûté à une déstabilisation générale du monde arabe comme la chute d’un domino en entraîne un autre or l’orientation en gruyère de la chute est douteuse car les révolutions justes ne se propagent pas de la sorte par bonds successifs épargnant certaines terribles tyrannies qui se trouvent être alliées du prétendu vent révolutionnaire...
 
 
Nous sommes encore en ces temps anciens où l’on peut faire avaler n’importe quoi aux populations occidentales pour qu’elles soutiennent une guerre civilisatrice car c’est de ça qu’il s’agit officiellement quand on veut promouvoir par la force la démocratie. Seulement, ces mêmes populations ont été échaudées par les dernières guerres occidentales. Pour ne parler que du funeste Bush. Jr et sa clique, les peuples américains et anglais furent les premiers enfumés de façon grotesque créant en retour une haine de l’occident chez les peuples bombardés au nom de la prétendue liberté.
 
Depuis, c’est encore trop tôt et pour un autre mensonge et même pour la vérité car ne dit-on pas «  chat échaudé craint l’eau froide ». Aussi le retour de bâton médiatique et démocratique fait reculer les va-t-en-guerre vu que plus personne ne veut croire sur parole les puissances occidentales du moins les deux seules qui semblent les représenter toutes à savoir l’Angleterre et les États-Unis. De là le refus de la chambre des communes de laisser le Cameron jouer au jeu de la guerre à l’abri au 10 Downing Street. On dit que cela gêne Obama qui aurait voulu y aller. Obama n’a jamais été chaud pour aller en guerre surtout pas dans cette affaire ni suivant l’agenda israélien en Palestine ni pour la guerre préventive contre les installations nucléaires de l’Iran, de là l’humiliation que lui a fait subir Netanyahou au congrès et la hâte pour les sionistes de le voir quitter la maison blanche.
 
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=3101

( NB : Le lien vers l'article remarquable de Uri Avnery ci-dessus qui parle de l'humiliation administrée par Nethanyahu à Obama devant le Congrès a disparu d'Agoravox.fr après y avoir passé la journée au milieu de mon article à la une. De même, le lien ici n'aboutit plus nulle part alors que l'article jusque-là était en ligne sur contreinfo.info depuis des années. Pour ceux qui ne l'ont pas lu, il est en commentaire ici
 
Qui a utilisé les armes chimiques récemment ? Qui peut le dire avec certitude ? Les deux camps sont capables de tout. Les rebelles pour accélérer l’intervention occidentale et même le pouvoir syrien sachant que le doute serait permis. Reste que le pouvoir syrien a plus à perdre à tenter l’aventure chimique que les rebelles et leurs alliés de l’ombre. Pour le citoyen lambda de tout pays, impossible de savoir.
 
Quant à nos amis français, si pressés d’intervenir au nom du respectable devoir d’ingérence en matière humanitaire, c’eût été admirable si le doute n’était pas permis quant à l’origine de l’attaque et surtout en respectant la fameuse légalité internationale même pour le peu qu’elle représente à savoir un conseil de sécurité des Nations Unis qui représente quelques puissances et pas d’autres, avec chacun un droit de véto pendant qu’on trouve assis là des puissances qui ne représentent pas toujours les droits de l’homme pour ne citer que les chinois sans parler des russes qui savent si bien gazer les écoles au mépris de la vie humaine enfants et femmes compris pour déloger les terroristes de façon aussi brutale qui si ces derniers avaient exécuté leurs menaces.
 
Le monde arabo-musulman et le monde entier se souviendront longtemps de la France d’un Villepin disant non à leurs alliés au nom de la sagesse du vieux continent, c’est pénible qu’entre-temps on ait affaire à la France d’un Fabius plus agité que de nature ce qui laisse penser que d’obscurs enjeux inavouables se pratiqueraient à l’instant. On n’ose imaginer que notre Hollande puisse trouver là une cynique occasion de durcir définitivement son image de  chef de guerre histoire de divertir la France assiégée par la crise et les impôts en la rassemblant derrière la patrie au combat et en finir au passage avec l’image de la prétendue gauche molle. 
 
lire la suite...



 
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires