Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Lettre à monsieur Daniel Jimenez, consul de France


A.O.S.A
Lundi 9 Juillet 2012 - 13:50


Lettre à monsieur Daniel Jimenez, consul de France
N’ayant rien à cacher mais surtout n’ayant ni la force ni la volonté de remuer le tout-nouakchott pour plaider une cause juste et légitime, autant la rendre publique vu que ce tout-nouakchott n’ignore rien de cette tragédie culturelle. Il y a  deux jours, j’ai écrit une lettre au directeur de l’institut français, monsieur Sylvain Fourcassié, personnage délicieux et écrivain remarquable, afin de lui demander de bien vouloir me retirer de la liste des invités pour le 14 juillet.
 
En effet, depuis quelques années, en écrivain francophone et francophile, défenseur de la langue française contre vents et marée dans mon pays où certains complexés veulent en finir avec ce lien précieux permettant à toutes les communautés de se comprendre, depuis quelques années, je viens régulièrement fêter avec mes amis français en toute amitié ce jour fameux.
 
Hélas, je ne puis plus me permettre d’y aller vu la situation que voici : il y a 12 ans, alors jeune étudiant, j’ai été invité à quitter le territoire français par abus de pouvoir, après avoir convoqué la préfecture au tribunal, j’ai perdu mon procès et faute de moyens, je n’ai pu plaider jusqu’au conseil d’état. J’ai donc quitté la France en jurant de ne plus y mettre les pieds.
 
J’étais jeune alors. J’ai tenu parole pendant 12 ans tout en défendant mon métissage culturel. Entre-temps, le destin eut ses raisons dont le cœur n’ignore rien ! Après 12 ans avec une charmante française, me voilà père d’un petit garçon franco-mauritanien qui vit avec sa mère entre la France et la Côte d’Ivoire. 
 
N’est-ce pas ridicule de continuer à aller à l’ambassade de France tous les 14 juillet et n’avoir pas de visa pour aller en France en toute liberté ? Si je me pointe aux services compétents sans recommandation, ils me délivreront difficilement un banal visa de circulation comme j’en ai tant eus me permettant d’aller et venir comme bien des commerçants de la place ou des citoyens plus mondains qu’un écrivain casanier qui a perdu l’inspiration à cause de cette schizophrénie culturelle. Comment écrire en français, seule langue que je maîtrise, avec une telle histoire avec la France ?
 
Je prends l’opinion publique à témoin.

lire la suite...

 
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires