Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Les vieillards de la COD donnent à Aziz une sublime leçon de compassion…


A.O.S.A
Mardi 16 Octobre 2012 - 11:26


Les vieillards de la COD donnent à Aziz une sublime leçon de compassion…
Quand ces vieux-là seront partis, ce sera la fin définitive d’une certaine mauritanité : celle où on ne tire jamais sur une ambulance même si elle contient l’ennemi politique le plus gonflé et méprisant qui soit. Après ces vieux-là, ce sera la Mauritanie d’après, celle d’Aziz, la nôtre, génération sans pitié ou presque, génération sacrifiée d’un monde désespéré où tout se vend ou presque…
 
Comment comprendre que ces vieux-là qui veulent la chute d’un homme qu’ils accusent d’être un ennemi du bien public, un dictateur civilisé mais dictateur tout de même, qui vint par les armes avant de les balader un à un à force de mépris, les traitant de vieillards révolutionnaires alors qu’il s’agit-là d’une insulte à nos valeurs du moins aux valeurs de cette génération-là, comment ces vieux-là peuvent-ils renoncer à manifester et souhaiter bon rétablissement à cet ennemi du bien public selon eux ?
 
En réagissant de la sorte, ces vieillards donnent à Aziz une exquise leçon de compassion et d’humanité sinon de subtile mauritanité. On peut estimer que c’est ce genre de philosophie politique qui fit lamentablement le lit définitif des militaires en désarmant la lutte politique contre des gens armés, mais on doit aussi y voir quelque chose de formidable qui fait que la Mauritanie du moins ses leaders qu’on prétend assoiffés de pouvoir n’est pas encore celle de l’abjecte soif de pouvoir sans foi ni loi.
 
Aziz a échappé à la mort, c’est clair. L’homme du 18 par excellence a été amené à l’hôpital par les pompiers qui en France répondent à l’appel du 18 comme c’est écrit sur la voiture qui transporta notre excellence. Puisse-t-il y voir un signe de l’éphémère… Qu’on songe au nombre de fois où Aziz a manqué d’humanité en disant par exemple que le jeune qui s’est immolé devant son palais était du clan des gabegistes, qu’on songe ici et là à la froide arrogance avec laquelle Aziz  a quelquefois  brillé d’une triste flamme. Dieu n’aime pas ceux qui s’enflent de gloriole.
 
Pour le reste une pensée à nos vieillards quelquefois sublimes qu’on attaque souvent car dans ce pays ils ne respectent pas toujours le pacte générationnel car on estime chez nous qu’à 40 balais, même la barbe blanche, nous sommes des enfants en politique…  certainement car nous sommes pour l’action quand le verbe est faible, car nous sommes pour l’idéal sans lequel tout est manigance et connivence, car nous sommes pour le droit au rêve même en plein désert, car nous sommes fatigués qu’on nous vole le droit à la place qui revient  à la relève…

lire la suite...

 
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires