Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Les services de renseignement des pays du Sahel en conclave


Actualité
Lundi 26 Mai 2014 - 15:40


Les services de renseignement des pays du Sahel en conclave
«La nature poreuse de ses frontières a fait de la région du Sahel un lieu de prédilection pour les criminels qui se livrent à la traite des êtres humains, au trafic des armes et de la drogue et à la contrebande.

Cette situation a encore été aggravée par la présence accrue de groupes terroristes qui ont trouvé refuge dans certaines zones et se sont engagés dans des activités terroristes et criminelles, y compris les enlèvements avec rançon, ce qui cause une menace sérieuse pour la sécurité des pays de la région», a annoncé l'Unité de fusion et de liaison (UFL, services de renseignements des pays du Sahel) dans un communiqué de presse.
 
L'UFL organise, justement, un atelier sur «la sécurité des frontières dans les pays de la région sahélo-saharienne), à Alger depuis hier et pour une durée de cinq jours.
 
Organisé dans le cadre de la mise en œuvre du plan d'action de l'UFL, adopté par la 6e réunion ordinaire des chefs de service de renseignement et de sécurité des pays membres de l'unité (Algérie, Libye, Mali, Tchad, Niger, Mauritanie, Burkina Faso et Nigeria), tenue à Alger, les 23 et 24 février 2014, notamment dans le domaine du renforcement des capacités de ses services membres, cet atelier dont les travaux ont démarré hier, ont vu la participation, comme invités, de plusieurs pays et organisations internationales.
 
En effet, assistent à ces travaux des représentants de la coordination régionale des Etats Unis d'Amérique de lutte contre le terrorisme, des représentants de l'Union européenne, la Turquie, l'Italie et l'Autriche, notamment.
Dans son allocution d'ouverture des travaux, le représentant du Niger à l'UFL, a déclaré qu'«à l'heure où notre région est en lutte contre l'insécurité, entretenue par des groupes terroristes et autres criminels, l'atelier sur la sécurité des frontières est assurément la bienvenue, car il est de notoriété publique que l'un des facteurs favorisant le terrorisme, la dissémination importante des armes de guerre, les trafics de drogue et des êtres humains dans notre région est sans doute la porosité des frontières».
 
«L'atelier qui nous réunit aujourd'hui a pour objectif de renforcer les capacités nationales et régionales, en matière sécuritaire pour mieux prévenir et lutter efficacement contre le terrorisme et le crime transnational organisé», a-t-il ajouté.
 
«Nos rencontres de 5 jours devraient, à leur terme, nous permettre de mieux cerner la problématique et défis spécifiques sous-jacents, pour mieux gérer les questions de sécurité frontalières dans les pays de la région sahélo-saharienne», a-t-il expliqué.
 
Cet atelier a lieu à un moment où la situation sécuritaire se dégrade en Libye et au nord du Mali, deux pays membres de l'espace Sahel. Ce qui renforce l'importance de ces travaux puisque les pays de la région font face à la même menace représentée notamment par le terrorisme, le trafic d’êtres humains, d'armes et de drogue.

Source: www.letempsdz.com

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires