Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Les pêcheurs sénégalais autorisés à pêcher jusqu’à 40.000 tonnes par an dans la ZEE mauritanienne


Economie
Mercredi 27 Février 2013 - 11:07

Les autorités mauritaniennes et sénégalaises ont signé un accord de coopération dans le domaine de la pêche maritime au terme duquel les pêcheurs sénégalais, notamment ceux de la zone de Saint-Louis, sont autorisés à pêcher dans la Zone économique exclusive (ZEE) mauritanienne quelque 40.000 tonnes de poisson par an et avec une flotte ne dépassant pas les 300 pirogues.


Les pêcheurs sénégalais autorisés à pêcher jusqu’à 40.000 tonnes par an dans la ZEE mauritanienne
L’accord stipule que les pêcheurs sénégalais doivent débarquer en Mauritanie la production de 18 pirogues.

Le nouveau protocole met l’accent sur la nécessité de création d’un comité de suivi de l’accord, en plus de la dynamisation de la coopération entre les deux pays, en vue de faire profiter la Mauritanie de l’expérience sénégalaise dans le domaine de l’aquaculture au niveau de la pêche continentale.

L’accord a été signé, ce mardi, côté mauritanien, par le ministre des Pêches et de l’économie maritime, Aghdafna Ould Eyih, et pour le Sénégal par Pape Diouf, ministre des pêches et des affaires maritimes. En application de la convention de pêche signée par les deux pays le 25 février 2001.

Ledit protocole conclu pour une durée d'une année renouvelable définit les modalités pratiques de la mise en oeuvre de la coopération et vise, selon son article 2 relatif aux conditions d'exercice de la pêche artisanale, à favoriser un partenariat de nature à préserver les intérêts mutuellement avantageux avec la reconduction du contrat type d'affrètement, d'embarcation artisanale de pêche pélagique ainsi que l'astreinte aux embarcations artisanales affrétées à débarquer en Mauritanie.

Ce nouveau protocole entre dans le cadre de la série des accords signés entre Nouakchott et Dakar mais il survient après avoir réussi à vaincre les difficultés que les deux pays ont rencontrées dans son application, notamment par le non respect d’une partie de ses clauses par certains pêcheurs.

Sources : saharamedias et ani
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires