Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Les mauritaniens de l’étranger jouent lamentablement au plus fin avec Aziz…


A.O.S.A
Mardi 12 Mars 2013 - 11:09


Les mauritaniens de l’étranger jouent lamentablement au plus fin avec Aziz…
L’état mauritanien qui ne reconnaît pas officiellement la double nationalité a piégé les mauritaniens de l’étranger qui n’ont pas pris la précaution d’entretenir leur double nationalité comme certains qui viennent régulièrement en Mauritanie allant jusqu’à demander un visa pour l’Europe pour éviter ce qui arrive aujourd’hui aux autres.
 
Ainsi en exigeant un titre de séjour français, l’état mauritanien prend au piège les mauritaniens qui ont pris la nationalité française sans prendre la peine de jouer au double jeu comme d’autres. Les premiers exclus sont les réfugiés politiques de longue date et leurs familles qui sont pas revenus au pays depuis 25 ans pour certains sans parler des autres exilés pour une meilleure vie.
 
Au lieu de prendre Aziz au mot et faire des demandes massives d’autorisations à la double nationalité vu qu’Aziz a dit qu’il suffit d’en faire la demande, les mauritaniens de l’étranger ne pouvant apporter un titre de séjour français écrivent au chef de l’état pour lui dire c’est un non-sens de demander un titre étranger pour permettre aux mauritaniens d’être enrôlés. C’est en effet un argument mais l’état peut aussi dire que c’est la seule façon de ne pas être complice de cette double nationalité qui n’est pas reconnue officiellement.
 
Au lieu de jouer au plus fin avec le pouvoir, les mauritaniens de l’étranger, en France en l’occurrence, doivent assumer d’avoir pris la nationalité française et défendre le droit à la double nationalité car c’est une trahison envers la France qui reconnaît ces mauritaniens comme binationaux en leur donnant exactement les mêmes droits que le français de souche que de ne pas se battre pour la double nationalité en expliquant en quoi cette nationalité française est une chance surtout quand la France vous a accueillis, protégés de vos bourreaux, permis d’être soignés gratuitement etc.
 
La loi mauritanienne sur la double nationalité est archaïque et anachronique. Il s’agit juste d’une tracasserie visant à rassurer les aigris et les racistes en tout genre avec une efficacité nulle car ceux qui veulent la discrète double nationalité savent comment faire pour ne pas faire partie de cette poignée de rêveurs qui n’ont pas pris plus tôt leur précaution…
 
Si on peut saisir la politique de l’état en ce qui concerne ceux qui choisissent en toute connaissance de cause une autre nationalité risquant de perdre la leur, on ne peut qu’être  scandalisé par le degré de barbarie de cette loi qui ne prévoit rien en ce qui concerne les enfants métis car on leur demande de choisir entre le sang du père ou de la mère : c’est parfaitement criminel et on devrait prendre les armes pour moins que ça car il ne s’agit ni plus ni moins que d’une atteinte criminelle à l’identité plurielle des métis.
 
La situation des métis dans ce pays est celle de « mauritaniens » tolérés qui doivent passer leur temps à jouer du contact pour avoir la faveur d’être enrôlés. Pendant ce temps, un Bouchraya peut dire publiquement qu’il a accepté la nationalité espagnole et se dire toujours mauritanien… Qu’on nous sorte le journal officiel qui porte mention du décret présidentiel l’autorisant à la double nationalité.
 
Mauritaniens de l’étranger assumez  votre double nationalité et battez-vous pour vos droits sans jouer au plus fin avec  ce genre de pouvoir sournois. Mais détrompez-vous ! Cette politique trouve un formidable écho favorable au sein de la population fanatisée par l’envie, la jalousie et le nationalisme délirant.
 
Dieu que je regrette ne pas avoir pris la nationalité française quand j’aurais pu ! La nationalité mauritanienne n’existe plus depuis des dizaines d’années ; ce qui existe c’est la nationalité de Haidallah, la nationalité de Taya et maintenant celle d’Aziz. 
 
Tous ces gens veulent que la Mauritanie reste leur ranch avec leurs gens qu’ils manipulent en les gardant dans l’ignorance et la misère pendant qu’eux peuvent se soigner à l’étranger, voyager à leur guise et envoyer leurs enfants étudier à Londres et non à l’université de Nouakchott…
 
Que faire ? Embrasser cette main que vous ne pouvez couper comme disent les maures ou fuir ce pays sans se retourner si c’est possible ou rester et se battre à la vie à la mort ! Car ces tyrans que vous voyez sont des petits froussards cruels qui ne craignent rien que le courage et le jusqueboutisme or sans ces deux devoirs face à un tel système féodal, rien ne changera jamais ! 
 
Tout mauritanien est le hartani du système…
 
La bêtise de système n’a pas de limite : ils nous ont retiré bêtement nos « ould » et « mint » mais le chef de l’état continue à être appelé par tout le monde et même l’agence mauritanienne d’information monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz comme tous les officiels. Le crime dont personne ne parle c’est que tous ceux qui ont des enfants ayant la nationalité française se retrouvent avec des enfants qui non seulement n’ont pas droit à leur nationalité mauritanienne mais en plus n’ont plus le même nom  que leur père si ce dernier était un ould !

lire la suite...
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires