Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Les flam et les nationalistes arabes manoeuvrent de pair pour enrôler l’escalade...


Blogs
Vendredi 30 Septembre 2011 - 01:05

La haine entre ces deux entités ne s’assoupira pas de sitôt, à ceci près que les nationalistes arabes sont très proches du pouvoir quand les autres sont exilés. Sur flamnet et ailleurs sur les sites francophones personne n’a raté une occasion de mettre de l’huile sur le feu. Même le mouvement « touche pas à ma nationalité » a été dépassé par les événements, ne contrôlant plus rien et ne pouvant même plus faire entendre sa voix pour appeler au calme. Très vite, on est passé d’une affaire d’enrôlement présumé raciste à une peur de voir un autre 89.


Les flam et les nationalistes arabes manoeuvrent de pair pour enrôler l’escalade...
Ce jeudi, une amie négro-mauritanienne m’appelle terrorisée m’annonçant les événements à médina 3 où les rumeurs vont plus vite que les faits. Elle me dit «  toi qui est clair ne sors pas, tu vas te faire tabasser…, il paraît qu’ils tapent tous les maures qu'ils rencontrent, c’est encore un coup des Flam qui sont prêts à tout ». Je me renseigne, on m’apprend que la police vers l’hôtel Emira fouille toutes les voitures de maures de peur d’y trouver des armes car eux aussi sont victimes des rumeurs qui disent que les noirs ont lynché un maure.
 
 
Je me dis que le pouvoir a bien compris ce qui se passe et pour une fois contrairement à 89, on peut dire que désormais il cherche sur le terrain à éviter un embrasement ethnique. Que ne l’a-t-il pas fait plus tôt ! Pourquoi attendre toujours ce qui devait arriver pour essayer de communiquer sur les rumeurs au sujet de l’enrôlement. On a pu lire le chef du CAC à Kaédi dire que tout se passait bien, Kaédi ayant l’un des taux d’enrôlement les plus élevés du pays. Sans doute… et alors ? les cas de refus d’enrôlement furent légion, atteignant des négro-mauritaniens même notables, pourtant cela n’a pas fait réagir le pouvoir malgré les appels, les écrits, les dénonciations. Rien ! Le pouvoir a fait la sourde oreille jusqu’au bout.
 
Pourtant si on en croit les chiffres du ministre de l’intérieur qui parle d’environ 100.000 enrôlés à ce jour soit 3,33 % de la population, on peut dire que c’est la preuve que rien n’a vraiment démarré, on peut encore tout arrêter ou dire que rien ne presse ; ce n’est pas comme si 70% de la population eussent été enrôlés et que certains fussent restés sur le carreau car ils sont noirs prouvant qu’il ne s’agirait en fait que d’une opération de dénégrification de la Mauritanie.
 
On peut comprendre que face à l’autisme du pouvoir, face aux séquelles des divers événements sanglants qui ont meurtri les mauritaniens en atteignant la communauté négro-mauritanienne, il y a de quoi être inquiet car le traumatisme est là. Le pouvoir devait et doit en tenir compte en multipliant les gestes de bonne foi. Au lieu de ça, on dirait qu’Aziz trop occupé, à ses affaires internationales, a laissé les affaires du pays aux manœuvres des nationalistes arabes très introduits partout dans l’appareil sécuritaire, politique, économique, juridiciaire etc.
 
Après les affaires de langue, rien n’a été épargné pour toujours faire ressentir à la communauté négro-mauritanienne, et même aux hassaniaphones majoritaires dans le pays, que la Mauritanie serait un pays arabe parlant majoritairement l'arabe. Ensuite vinrent les vexations au sujet de l’enrôlement qui ne firent dire au pouvoir que des formules d’autistes traitant d’affabulateurs ceux qui mettaient le doigt sur le bât qui blesse.
 
Aujourd’hui encore, le ministère de l’intérieur semble vouloir faire une conférence de presse pour tout mettre à plat et prouver que l’enrôlement n’a rien de sélectif. On espère qu’il présentera aussi le profil de tous ceux qui s’en occupent sur le terrain et qu’il montrera comment contrôler leurs paroles pour éviter les exclusions. Cela dit, il ne faut pas qu’on nous raconte n’importe quoi. Nous avons lu le code de la nationalité modifié et mille fois nous avons dit et prouvé que c’est un tissu d’inepties qu’Aziz a signé, lui et son PM. Nous avons montré que l’article 28 non modifié interdit à Aziz de réintégrer quiconque sans être hors la loi ! Nous avons montré que l’article 70 des dispositions transitoires a été supprimé sans rien pour le remplacer, ainsi les enfants dont les parents sont décédés avant 1961 ne peuvent plus prouver la mauritanité de leurs parents car seul cet article donnait à leurs parents ce statut.
 
Ne parlons pas de tous les articles mal ficelés, boiteux où tout est confus alors qu’il eût été si simple de dire «  est mauritanien, tout enfant né à l’étranger ou pas de parents mauritaniens ou d’un, des parents, mauritanien ». Nous avons montré combien ce code de la nationalité a été écrit par des incompétents qui ne font aucun cas des liens de sang, obligeant les enfants métis à choisir entre leur père et leur mère ! Nous avons montré qu'Aziz a compliqué l’affaire de la double nationalité alors qu’il se vante de l’inverse !
 
Malgré cela, chacun fait la sourde oreille car ce n’est pas Gourmo Lô ou l’opposition qui a prouvé cela. Vu qu’il s’agit d’un citoyen lambda qui prouve l’aveuglement des juristes en la matière, on se tait. Aziz a signé un document nul écrit par des nuls, il le sait désormais, mais il préfère faire la sourde oreille ; si c’est son plaisir d’être entouré de nuls qui lui font signer des nullités : «  éwa had mayeu smae, mate ev’ou » !
 
Tout ça pour dire qu’il n’y a pas de fumée sans feu et quand le coup de feu fut, il y eut mort d’homme. Ce n’est pas rien. Les manifestions se suivent et se ressemblent. Les manipulateurs sont à l’œuvre. La haine entre les Flam et les nationalistes arabes est telle que chacun serait satisfait de voir la Mauritanie divisée comme le soudan afin que les uns n’aient plus affaire aux noirs et les autres soient débarrassés des maures.
 
A ce titre un jeune webmaster m’envoie cette  vidéo qui circule mais qu’il a refusé in extremis de publier au plus chaud de l’actualité quand l’info et l’intox arrivaient en flux tendu. La voici pour montrer jusqu’où va l’intox criminelle. Sans faire attention on pourrait croire qu’il s’agit de policiers mauritaniens frappant violemment des noirs désarmés, hommes, femmes, regroupés à terre. C’est terrible. On entend que des cris et on voit les policiers frapper sans ménagement or les immeubles qu’on voit plus loin et la verdure ici et là prouvent qu’il s’agit d’un autre pays… Mais un film pareil envoyé de portable à portable a dû faire des ravages.
 
Nous ne sommes plus dans les années 60 ou 90. La Mauritanie est un pays où 70% de la population ont moins de 30 ans. Chaque fois que quelqu’un a été tué en Mauritanie durant des manifestations contre la faim ou contre l’enrôlement, il s’est agi de jeunes de 19 ans. La jeunesse est tout et peut tout, même si chez nous tout est dirigé par et pour les vieux. Le propre de la jeunesse c’est la passion, gare au pouvoir si quelqu’un lui parle le langage de la gloire à tort ou à raison, rien n’y personne ne pourra arrêter cette jeunesse. On peut avec le cœur et l’esprit la fédérer ou la diviser mais nul ne peut lui parler le langage de la compromission…
 
Si ce pouvoir veut créer une véritable Mauritanie nouvelle, si ces jeunes généraux veulent redorer le funeste blason militaire aux yeux des civils, c’est leur dernière chance de débrancher les fantasmes actifs des uns qui génèrent par racisme la haine des autres : soit la Mauritanie nouvelle sera, soit la Mauritanie haineuse demeurera  !
 
Vlane.a.o.s.a

http://chezvlane.blogspot.com/
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires