Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

"Les femmes surmontent bien plus difficilement une rupture amoureuse que les hommes"


Société
Vendredi 14 Août 2015 - 22:00

Selon une étude menée conjointement par la Binghampton University de New York et l'University College de Londres, les femmes souffrent bien plus que les hommes après une rupture amoureuse.


Helen Fisher, spécialiste anglaise renommée des relations amoureuses, a mené 30 ans de recherches sur ce sujet oh combien passionnant. Elle en a conclu que "les êtres humains sont pré-programmés pour souffrir atrocement lorsqu'ils sont rejetés par une personne qu'ils aiment".
 
Cela vaut certainement quand un couple se sépare, en témoignent les innombrables poèmes, chansons, films et romans basés sur des chagrins d'amour. Une nouvelle étude avance que les femmes souffrent encore plus atrocement que les hommes en cas de rupture.
 
Dans le cadre de cette enquête, les chercheurs ont interrogé quelque 5705 hommes et femmes originaires de 96 pays différents sur leur passé amoureux. Leur âge moyen était de 27 ans. Les questions étaient du genre: "Avez-vous déjà vécu une rupture amoureuse", "Comment avez-vous vécu cette rupture d'un point de vue émotionnel"? , ou encore: "De qui est venue l'initiative de la rupture, selon vous ?".
 
Manque de communication
 
Les sondés ont évoqué, sans surprise, qu'ils avaient déjà vécu des ruptures amoureuses. Parmi eux, ce sont les femmes qui semblent souffrir plus que les hommes de cette situation. Elles ont donné un score plus élevé à leur ressenti émotionnel. Les femmes interviewées ont déclaré avoir été plus effrayées après s'être séparées de leur compagnon. Elle ont aussi soit grossi, soit maigri pendant la période de leur chagrin d'amour.
 
Cependant, les femmes ne semblent pas être conscientes de cette situation, car au moment d'évaluer leur chagrin d'amour, la note la plus élevée qu'elles lui attribuent est de 7, tout comme les hommes.
 
On pourrait aussi croire que les femmes se retrouvent complètement désemparées près une telle rupture. Pourtant, selon les résultats de l'étude, ce sont souvent elles qui mettent un terme à la relation. La raison la plus souvent évoquée est un manque de communication. A bon entendeur...

Le Vif Weekend
 
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter