Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Les divagations de Kane Hamidou Baba ou le traumatisme de la Case départ….


A.O.S.A
Dimanche 13 Octobre 2013 - 11:36


Les divagations de Kane Hamidou Baba ou le traumatisme de la Case départ….
KHB était un vénérable opposant à l’ancienne qui faisait honneur à l’exception qui confirme la règle en matière de pershmergisme politique. Sa trajectoire se la coulait douce sans faire de vague aux côtés du non moins vénérable AOD, le tout au respectable et historique RFD. Tout allait bien même après qu’AOD eût pris acte. KHB prit la mouche quand maître Daddah ne voulut plus aller plus loin avec les militaires et rompit l’acte pris sous prétexte qu’Aziz du HCE n’allait pas respecter le pacte de passation de service faisant d’AOD, un Sidioca 2.0 avec la légitimité en plus du premier wogave.
 
Là, KHB comprit tout de suite que suivre AOD une fois de plus dans ses virages à multi-degrés aussi imprévisibles que radicaux s’était l’aventure de trop à cet âge où il est temps de cueillir les fruits moelleux du mérite. C’est alors que KHB décida de quitter le RFD pour rejoindre la majorité présidentielle, certain que les jours seraient plus heureux à la périphérie d’Aziz. KHB fit alors ce que le comité permanent de l’UFP fit au bureau exécutif. On se souvient de l’ire de maître Daddah qui brandit le cadastre pour la boutique du RFD, KHB n’avait plus qu’à créer son parti. C’est ainsi que naquit le MPR qui allait devenir ce qu’il est aujourd’hui : Maigre Parti Revanchard…
 
Pour toute revanche contre le RFD, le MPR a moisi aux côtés de peshmergas d’Aziz croyant que ce dernier allait le trouver plus fréquentable qu’une horde d’applaudisseurs assoiffés de reconnaissance. Hélas, chacun sait qu’Aziz est un magicien qui transforme tout partisan en cleanex jetable à souhait vu le nombre de prétendants. C’est ainsi que le MPR comme l’AJD ont connu la méprisante salle d’attente de son excellence.
 
L’AJD.mr en sortit en premier à la bonne heure. Le MPR lui joua la montre, certain qu’une machine arrière serait désastreuse avec le ricanement du RFD en embuscade. Puis, il a fallu quitter la majorité présidentielle à contrecœur quand il fut manifeste qu’il n’y avait qu’humiliation à tirer dans l’éternelle salle d’attente d’Aziz. Alors KHB et son Maigre Parti Revanchard se retrouvèrent à la rue ni opposants ni partisans encore moins combattants.
 
Là, la tension nerveuse alliée à l’aigreur et le déshonneur eurent raison de l’esprit du malheureux politicien qui a voulu s’encanailler sans y réussir car le fond reste propre. Reste la forme, là, KHB fit dans l’esbroufe comme d’autres : il convoqua la presse comme un leader d’un parti important et non le résidu d’une aile du RFD qui prit la fuite pour revenir à zéro brisée mais voulant encore donner l’air d’aller à tire d’ailes vers les cieux du succès. KHB redevint petit à petit opposant d’abord avec des mots lights pour ne pas refermer la porte de la salle d’attente qu’il venait de quitter espérant d’Aziz un dernier rappel puis ne le voyant pas arriver, KHB se mit à tirer sur tout ce qui bouge du pouvoir à la CENI, se gardant bien d’attaquer les partis de l’opposition surtout radicale qui vont aux élections.
 
Ainsi, depuis quelque temps notre malheureux KHB accuse la CENI de concussion, d’amateurisme en décidant des élections unilatéralement. Pauvre KHB et son Maigre Parti Revanchard : peut-il donner des leçons de professionnalisme et de vision en matière politique vu sa trajectoire, son bilan et sa situation de clando entre le marteau et l’enclume. Quant à aller aux élections, sait-il au moins ce qui se passe ?

lire la suite...
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires