Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Les deux Soudans trouvent une solution temporaire sur la région d'Abyei


International
Dimanche 6 Janvier 2013 - 10:25

Il semblerait que le début d'une solution ait été trouvé à propos de la région d'Abyei, une zone frontalière disputée entre le Soudan et le Soudan du Sud. Vendredi 4 et samedi 5 janvier, à Addis-Abeba, pour la première rencontre entre les présidents des deux pays en trois mois, un accord temporaire a été approuvé sur cette région, ainsi que sur d'autres sujets.


Le médiateur de l'Union africaine, Thabo Mbeki (à gauche), et le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn ont tenu une conférence de presse à l'issue de la réunion entre les présidents du Soudan et du Soudan du Sud. REUTERS
Le médiateur de l'Union africaine, Thabo Mbeki (à gauche), et le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn ont tenu une conférence de presse à l'issue de la réunion entre les présidents du Soudan et du Soudan du Sud. REUTERS
Dans le contexte de tension entre le Soudan et le Soudan du Sud, le médiateur de l’Union africaine, Thabo Mbeki, ne pouvait que se réjouir d’avoir pu réunir les présidents des deux Soudans, Omar el-Béchir et Salva Kiir, qui ont affirmé leur volonté de concrétiser les accords signés en septembre à l'issue des négociations tenues à Addis-Abeba, en Ethiopie.

« Le résultat du sommet est que la voie est désormais ouverte pour la mise en œuvre de toute les décisions qui avaient déjà été prises, qu’elles concernent la sécurité, la délimitation des frontières et toutes les autres questions. C’est pourquoi nous sommes vraiment contents de cette conclusion », a déclaré Thabo Mbeki.

Une importante avancée a été réalisée sur la zone d’Abyei où une administration et une police conjointe devrait être mises en place. Même si le statut final de zone est encore loin d’être garanti, ce déblocage permet d’avancer sur ce dossier sensible. Les médiateurs proposeront dans une semaine un schéma et un calendrier pour que les résultats des accords déjà signés deviennent enfin tangibles sur le terrain.

« Nous allons préparer cette matrice qui doit être prête le 13 janvier pour une mise en œuvre inconditionnelle et coordonnée des accords existants. L’objectif de cette réunion sera de regarder le calendrier de mise en œuvre, et non pas de prendre de nouvelles décisions sur les questions de sécurité », a précisé le médiateur de l'Union africaine.

Alors que le Soudan voulait imposer de nouvelles conditions, la médiation semble être restée ferme sur les acquis passés et dit ne pas envisager l’échec du processus.

Source : RFI
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire