Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Les chroniques de Mouna


Blogs
Mercredi 2 Novembre 2011 - 17:58

Marc Aurèle fut un empereur de la Rome antique. Un grand empereur qui régna sur Rome le siècle deux avant Jésus. Mais, Marc était, d’abord, un philosophe, un stoïcien, il portait une considération particulière pour la pensée et un amour sublime pour la lecture. Il était un souverain épris de justice, dévoué pour la cause des plus faibles. Pour rester humain, même, au cœur de l’exercice du pouvoir, Marc avait consacré une rétribution pour les services d’un romain.


Les chroniques de Mouna
Un simple citoyen de Rome, qui avait comme unique tâche de rappeler, au Souverain, sa condition humaine, à chaque fois que les thuriféraires venaient déverser leurs dithyrambes, en l’honneur et gloire de l’empereur. En lui disant à peu près ceci : ‘’Eh ! Souviens-toi, que tu es un humain !’’ 

Sur cet aspect-là, Marc Aurèle me rappelle un peu notre président actuel. Notre souverain, qui, depuis son arrivée au pouvoir, s’était montré ferme, en refusant de porter flanc à toute forme de  flagornerie et éloges à son adresse. C’est comme, à l’instar de cet empereur romain, s’il avait fait revivre cette tradition ‘’aurèlienne’’, en louant les services d’un objecteur de conscience, lui rappelant à chaque fois la nécessité de rester un humain. 

Il aurait, peut-être, loué les services d’un fonctionnaire, civil ou militaire, pour maintenir, en lui, cette forme de bonne conscience. Un fonctionnaire qui percevrait, chaque fin du mois un salaire pour le service rendu. On oserait dire que ce fonctionnaire serait parvenu à s’acquitter loyalement de sa tâche. Tout comme, d’ailleurs, le président de la République, qui, lui aussi, tout au long d’une certaine période, aurait tenu ses engagements, vis-à-vis, de ce fonctionnaire, en lui assurant sa paie mensuelle.

Mais, j’ai tendance à penser que l’inspiration romaine commence à céder sa place à d’autres. Je ne saurais de quelles origines, celles-là ? Tout ce que je sais, c’est que je sens les thuriféraires revenir sur l’espace public. Peut-être, me suis-je dit, que le fonctionnaire-à-souvenir est malade, ou, en abandon de poste ! Ou, tout simplement, souffre-t-il, d’un retard de paiement. Et, donc, il sursoit, en signe de protestation, à son activité. 


mouna-ennass.blogspot.com


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires