Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Les cavaliers des claviers cavalent contre Aziz !


A.O.S.A
Dimanche 15 Janvier 2012 - 17:43


Les cavaliers des claviers cavalent contre Aziz !
Sur le net, dans les salons partout sauf dans la rue où rien de décisif ne prend, on ne parle que de la chute prochaine d’Aziz. C’est inéluctable ! Jamais tous les esprits subversifs du pays n’ont été si ligués contre ce diable d’Aziz. En français comme en arabe, rasés de frais ou barbus de longue date, tous ces cavaliers des claviers et de la langue s’activent H24, jour et nuit pour déverser leurs analyses désorientées et leurs invectives enragées.
 
Même Hanane, le cavalier du changement, qui est descendu du cheval de la conquête armée pour monter sur l’âne de la politique impuissante en appelle aux « anciens esclaves » comme s’ils avaient un parti, une asso ou même une organisation quelconque ; eux qui pour la majorité ne jurent que par l’arabité ! D’ailleurs au lieu de les appeler anciens esclaves, ce qui est faux comme descendants d’esclaves est tout aussi faux vu que leurs ancêtres libres n’ont pas commencé à exister avec l’esclavage, pourquoi ne pas les appeler pour ce qu’ils sont «  des anciens négro-africains » ?
 
Passons…
Revenons à nos moutons…
 
Certains vont même jusqu’à parier que seule une balle pourra nous libérer de l’homme du 18 ! On entend cela en public, c’est dire combien chacun dit ce qu’il veut en oubliant qu’il y a très peu nul n’osait articuler le début du commencement d’une telle pensée ! On dirait que tous ceux qui ont un pouvoir de nuisance quelconque : journal, site, parti d’opposition ou même de la majorité en dèche, on dirait que tout ce monde parle ou fait parler, écrit ou fait écrire pour voir jusqu’où Aziz laissera les gens parler car si Aziz est un tyran pillard, c’est le seul au monde à laisser les gens le dire et l’écrire même si en la matière l’anonymat est souvent roi mais pas toujours…
 
Hélas, le bonhomme laisse faire et continue à se balader dans le monde jusqu’à aller féliciter les tunisiens de leur révolution alors que ses détracteurs lui annoncent pour proche celle qui va l’emporter lui qui n’est pas là depuis 36 ans a-t-il répondu jadis ni même 36 mois avait-il dit à l’époque ; c’est dire combien le bonhomme semble serein par lucidité ou inconscience.
 
On lit comme on entend que jamais la Mauritanie n’a été si saignée à blanc, que c’est le retour de la mainmise tribale etc. C’est sans doute vrai même si on peut douter qu’Aziz ait fait pire que 21 ans de Tayie ou même 19 mois de transition mais est-ce une nouveauté ? Depuis toute l’histoire des maures et des négro-africains, qu’ont jamais connu leurs peuples sinon pillage, domination, esclavagisme ? D’où nous vient cette idée de justice pour tous, partage des biens, le faible égal du fort, le fils d’esclave l’égal du fils de maître ?
 
Tout cela est tout neuf ; un progrès déraciné qui nous vient de l’occident où l’on découvre même là-bas dans ces prétendues vieilles démocraties qu’ils sont endettés comme nous ou même plus, que les chefs d’état font des combines, que les trafics d’influence, abus de biens publics, rétrocommissions et tout le banditisme en col blanc, c’est le cas de le dire, sont monnaie courante, c’est encore le cas de le dire.
 
Allons ! Chers Zamis, tous ce bruit contre Aziz n’est que l’éducation à la démocratie. C’est une façon de se libérer comme si un voleur entrant chez vous était accueilli par des «  mais, ce que tu fais n’est pas bien ! » pendant que le type se sert gentiment sans vous faire plus de mal car c’est lui ou un autre ; la vieille loi du plus fort.
 
Pourquoi Aziz ne ferait-il pas fortune alors que ceux qui ont pillé ce pays pendant trente ans sont là à se pavaner, sans rien risquer de quiconque ? Avant d’attaquer Aziz pourquoi ne pas attaquer les criminels qui ont tout détruit : l’éducation de vos enfants et même la vôtre, votre santé, vos rêves, votre quotidien et votre avenir ?
 
Pourtant ces criminels sont là, une partie avec Aziz et l’autre avec l’opposition.
 
Assez de vos jérémiades lamentables et impuissantes ! Admettons qu’Aziz tombe demain qui va le remplacer pour une Mauritanie juste ? AOD ? Tu parles ! Les mauritaniens sont tellement jaloux et hassades qu’ils ne veulent plus des Daddah ni des gens de Boutilimit, de là qu’ils ont tous couru vers l’inconnu Sidioca juste pour le bloquer pourtant à l’époque nul autre qu’AOD n’était mieux placé pour être un excellent président.
 
La jalousie, la haine, l’envie voilà ce qui fit le lit d’Aziz ! Aziz a récolté tous les fruits de la division des mauritaniens, leurs haines les uns des autres, blancs contre noirs, riches contre pauvres, militaires contre civils. C’est notre mauvaise foi, notre jalousie, notre convoitise, notre soif de passe-droits, de postes juteux, de coups de poignards dans le dos, c’est cela qui rend Aziz et les militaires invincibles et la classe politique lamentable.
 
Personne de pur ne peut prendre le pouvoir dans ce pays  car si Aziz bouffe, il ne bouffe pas seul ! a-t-on déjà entendu l’opposition attaquer d’autres généraux ? Sont-ils à la diète ? Crèvent-ils comme le peuple ! Allons ! Si c’était le cas, le Aziz serait au Qatar au pied de la table de Taya pour lui demander des excuses.
 
Le plus grave avec Aziz, son plus grand crime, c’est ...

lire la suite...

chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires