Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Leopold Sédar Senghor: Dix ans depuis sa mort, son héritage ne fait pas l'unanimité


Actualité
Mardi 20 Décembre 2011 - 12:21

Il y a dix ans, le 20 décembre 2001, disparaissait Léopold Sédar Senghor. Dans cette vidéo, l'ancien président sénégalais Abdou Diouf, dresse un portrait de son mentor.


Pour certains "contrairement à ce que certains ont pu dire, il n’était pas le valet des Français", insiste Omar Sankhare, professeur de lettres à l’université Cheikh-Anta-Diop de Dakar. "Mais Senghor n’était pas complexé non plus. Ce qu’il voulait, c’était une ouverture sur le monde, et c’est cette langue française qu’il aimait tant qui a permis d’unifier l’Afrique. Pas le wolof !" continue-t-il.

Pour d'autres, comme Abdou Lô, 34 ans, à la tête du cabinet Primum Africa Consulting, dit pourtant "en vouloir à Senghor " et affirme que "les jeunes générations ne lui doivent rien". "Senghor, c’était le président rêvé des Français", s’emporte-t-il, "l’homme du parti-État, l’homme qui n’avait jamais voulu rompre avec l’ancien colon, l’homme qui chantait la femme noire mais avait épousé sa blonde normande !" Au final, conclut Mame Less Camara, journaliste et analyste, la vision politique de Senghor était sans doute trop complexe pour être portée par quelqu’un d’autre que lui. "Peu d’économie, beaucoup de culturel, et un projet fondé sur une civilisation de l’universel, résume-t-il. C’est trop abstrait pour que quelqu’un puisse prendre la relève. Senghor aujourd’hui, au Sénégal, c’est une légende désincarnée".

Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires